1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Voyage au Maroc : hausse des prix des billets
Voyages et Tourisme

Voyage au Maroc : hausse des prix des billets

Le secteur touristique au Maroc espère une bonne saison cet été après deux années difficiles. Sauf que la reprise du trafic aérien et maritime vers le Maroc, après plus de deux ans de restrictions, risque de rencontrer plusieurs obstacles, dont l’inflation des prix des billets d’avion et de bateau.

Les autorités marocaines se préparent au lancement l’opération Marhaba à partir de la mi-juin. Des millions d’entrées, parmi les Marocains de l’étranger et les touristes, sont ainsi attendues pour l’été prochain. L’on parle déjà, en effet, d’une explosion des arrivées. Conséquence de cet afflux : les prix des billets augmentent.

Des voyagistes constatent déjà des hausses des prix des billets d’avion et de bateau. Ces hausses pourraient être encore plus importantes à l’approche de la haute saison. Interrogé lundi 23 mai par Média24.com, le président de la Fédération nationale des agences de voyages du Maroc (FNAVM), Mohamed Semlali, est revenu sur les raisons de cette inflation.

Selon l’intervenant, la hausse des prix des billets d’avion et de bateau s’explique notamment par « la très forte demande » qui intervient souvent « beaucoup plus tard ». Cependant, il a indiqué qu’il ne s’agit pas de véritables « explosions des tarifs ».

Maroc : les raisons de la hausse des prix des billets d’avion et de bateau

Pour ce qui est des raisons, le président de la FNAVM a cité le conflit entre la Russie et l’Ukraine qui a provoqué une hausse des prix du kérosène. Cependant, ce facteur n’a pas eu un impact considérable sur les prix. La réalité étant donc, selon lui, que « les prix dépendent beaucoup plus de la date de l’achat du billet ».

À ce propos, il a expliqué qu’un vol aller-retour Casablanca-Paris par exemple peut passer au double, en fonction de la période de voyage et surtout du moment de la réservation. « Si vous achetez un billet la veille d’un déplacement, il faudra vous attendre à payer le prix fort », a-t-il encore expliqué.

Ainsi, et avec le grand afflux des Marocains de l’étranger attendu pour l’été, il a souligné que le timing de l’achat des billets « sera le vecteur le plus déterminant du prix des billets d’avion ». Privée de subvention pour cet été, la compagnie aérienne Royal Air Maroc « ne manquera pas de jouer sur la loi de l’offre et de la demande », a-t-il également ajouté.

Pour ce qui est des prix des billets de bateau, l’intervenant a expliqué les hausses de 10 à 50 % par l’inactivité et les pertes financières engendrées par des deux années de crise sanitaire sur les compagnies étrangères qui monopolisent le marché.

En effet, il a avancé que les compagnies espagnoles marocaines vont sans doute profiter du rétablissement des relations entre les deux pays et du lancement prochain de l’opération Marhaba « pour revoir à la hausse les frais portuaires, donc le prix final du billet ».

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus