1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Voyage : ce qu’il ne faut pas demander aux hôtesses de l’air
Voyages et Tourisme

Voyage : ce qu’il ne faut pas demander aux hôtesses de l’air

Elles sont à l’écoute des voyageurs et assurent leur confort pendant le vol : les hôtesses de l’air travaillent souvent avec le sourire aux lèvres. Cependant, elles se retrouvent parfois gênées par l’attitude de certains passagers.

En effet, quelques voyageurs, généralement sans le savoir, font preuve d’un comportement qui peut grandement déranger. Selon le site Bestlife, il y a des questions à éviter et des services à ne jamais demander aux hôtesses de l’air durant le vol, en voici une sélection.

“Pouvez-vous garder mon enfant ?”

Beaucoup de passagers voyagent en compagnie de leurs enfants. Les bambins, avec leur énergie sans limites et leur défi de l’autorité, forcent quelques fois leurs parents à vouloir se libérer pendant un moment, le temps de souffler. Chose compréhensible, mais toutefois, ce n’est pas une raison pour imposer cette tâche à l’hôtesse de l’air.

Premièrement, elle ne relève pas de sa responsabilité, et deuxièmement, on ne peut pas l’accaparer pour un service qui est loin d’être prioritaire.

Selon la même source qui rapporte les dires d’une ancienne hôtesse de l’air : “Il faut que les gens comprennent que ce travail est plus que de servir les passagers”. Elle ajoute que “le service est une chose très importante, mais la priorité est accordée à la sécurité”.

Il faut, en effet, se mettre dans la tête que l’hôtesse de l’air n’est pas tenue d’apporter son aide en ce qui concerne les problèmes personnels des passagers, notamment au détriment de la sécurité. “Si le temps leur permet de vous aider, elles pourront vous le proposer, mais il ne faut pas comprendre que c’est la norme”, explique-t-elle.

D’autres questions rédhibitoires pour une hôtesse de l’air

Le personnel navigant voit aussi d’un mauvais œil les passagers qui demandent à changer de place alors que l’avion n’a pas encore décollé.

“C’est gênant, surtout lors de l’embarquement, là où on a peu de temps pour répondre à ce genre de demandes”, explique encore la spécialiste. Elle précise : “après le décollage, s’il y a des sièges disponibles, la question peut être posée”.

Il en est de même lorsque le vol connaît du retard, il faut savoir que ce n’est pas de la faute de l’hôtesse de l’air et qu’elle ne peut en aucun cas accélérer les choses. “Si vous êtes contrarié par quelque chose que Dame Nature ou la compagnie aérienne ont fait, veuillez ne pas crier après les hôtesses de l’air, elles n’y sont pour rien”, indique Julia.

En conclusion, faites preuve de civilité à bord d’un avion, et ne prenez pas les hôtesses de l’air pour votre baby-sitter personnelle ni pour une cible afin de vous défouler en cas de problème.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus