1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Voyage en Algérie : formalités, taux de change, prix des billets
Voyages et Tourisme

Voyage en Algérie : formalités, taux de change, prix des billets

Au grand soulagement des Algériens de l’étranger, jeudi 19 mai dernier, le gouvernement a enfin levé le voile sur le nouveau programme des vols et des traversées maritimes vers l’Algérie pour la saison estivale.

Après de nombreux rebondissements, les voyageurs vont donc pouvoir organiser leurs vacances d’été, et découvrir les offres des compagnies nationales Air Algérie et Algérie Ferries, dont la mise en vente se concrétise après une attente interminable.

Mais le voyage en Algérie ne se limite pas à l’achat d’un billet d’avion ou de bateau. Il y a également un protocole sanitaire à respecter. Voici un récapitulatif des infos actuelles concernant un voyage en Algérie et tous les paramètres à prendre en compte, que l’on voyage par la mer ou par les airs.

Voyage en Algérie : les formalités

Depuis 2 ans, notre façon de voyager a radicalement changé, totalement régie par la pandémie de covid-19. Un protocole sanitaire est toujours en vigueur en Algérie, comme partout dans le monde, mais il a été considérablement assoupli en mars dernier.

Algérie

Rappelons que les frontières terrestres et maritimes ne sont encore que partiellement ouvertes. À l’heure actuelle, tout voyageur vacciné arrivant en Algérie doit présenter un certificat de vaccination valide, ne dépassant pas les 9 mois. Un voyageur non vacciné doit quant à lui fournir un résultat de test PCR négatif de moins de 72 h. Attention : le test antigénique n’est pas accepté.

Côté documents administratifs, un passeport valide de plus de 6 mois est requis, ainsi qu’une assurance voyage covid pour les voyageurs étrangers. En effet, depuis 2020, l’Algérie est le seul pays du Maghreb à figurer sur la liste des 41 pays exigeant cette assurance, aux côtés du Liban et de l’Arabie saoudite, notamment.

Il s’agit d’une formalité pour couvrir les frais de santé, de séjour à l’hôtel et le rapatriement liés au covid 19, en cas de contamination pendant le séjour sur le territoire algérien. Les voyageurs de nationalité algérienne ne sont pas concernés par cette mesure.

Le taux de change du dinar algérien

Partir en Algérie, c’est aussi prévoir un budget pour dépenser sur place. On peut retirer de l’argent (des dinars algériens) dans les distributeurs automatiques des banques locales, avec une carte internationale (Visa, Mastercard…) mais le taux de change officiel (1 euro vaut 155 dinars environ) n’est pas avantageux.

La majorité des voyageurs optent pour le marché parallèle. Ce dimanche 22 mai, l’euro se vend à 214 dinar algérien sur le marché parallèle. Avant la pandémie, la saison estivale voyait toujours les autres devises (euro, dollar…) augmenter par rapport au dinar algérien sur le marché noir, mais cette fois la stabilité est de mise, malgré une forte inflation dans le pays.

Ce phénomène s’explique par plusieurs raisons, notamment la crise économique que traverse l’Algérie depuis plusieurs années, entraînant une pénurie d’emplois et donc une baisse du pouvoir d’achat de la population.

L’important recul des importations du pays est également en cause, ainsi que la restriction des visas accordés par la France, en baisse colossale de 50 %. Tous ces éléments conjugués, entre autres, expliquent le maintien de la cotation actuelle du dinar algérien.

Alger – Algérie

Le prix des billets d’avion et de bateau vers l’Algérie

La flambée des prix est toujours d’actualité. Les billets d’avion et de bateau vers l’Algérie ont atteint des sommets, ce qui entraîne le mécontentement de la diaspora établie à l’étranger. Le député des Algériens de France, Tawfik Khedim, avait dénoncé les prix excessifs des billets auprès du journal Elhiwar, en déclarant que les prix d’Air Algérie sont parmi les plus chers au monde.

Force est de constater que débourser aux alentours de 500 € pour moins de 2 h de vol n’est pas à la portée de tous, notamment quand on voyage en famille.

Le 24 avril dernier, le président Abdelmajid Tebboune avait pourtant demandé la baisse des tarifs pour le secteur aérien et maritime, à l’aube de la saison estivale. Le porte-parole d’Air Algérie s’est exprimé pour la chaîne d’info Echorouk news ce lundi 23 mai, confirmant cette baisse.

Les prix des billets Air Algérie seront donc bel et bien révisés à hauteur de 55 %, pour permettre à la communauté algérienne de l’étranger de revenir au bled cet été sans payer une somme exorbitante, a-t-il promis.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus