1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Voyage en France : la mésaventure d’un client Air Algérie
Air Algérie

Voyage en France : la mésaventure d’un client Air Algérie

Officiellement, les autorités françaises admettent les passagers vaccinés avec un vaccin homologué par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à la condition qu’ils reçoivent une troisième dose d’un vaccin à ARN messager.

Parmi ces vaccins figure Sinovac, largement utilisé en Algérie où il est d’ailleurs produit depuis fin septembre.

Dans les faits, rien n’a changé pour les Algériens concernés par cette mesure. Et pour cause : les deux vaccins à ARN Messager, Pfizer et Moderna, ne sont pas disponibles en Algérie. Le récent passage del’Algérie de la liste rouge française à l’orange ne change pas cette donne.

Articles en Relation

Voyage en France : motif impérieux obligatoire pour les non-vaccinés

Les vaccinés au Sinovac sont considérés comme des non-vaccinés. Ils sont donc soumis à des mesures strictes. Ils doivent notamment fournir un motif impérieux. Ce qui exclut de fait les détenteurs de visa C (visa Schengen de tourisme).

C’est le cas de ce client d’Air Algérie à qui on a signifié le refus d’embarquer à l’aéroport. Il témoigne :

« J’ai acheté un billet Air Algérie pour Paris le 20 septembre pour un voyage prévu aujourd’hui, le 13/10 à 9h10. Je suis vacciné au Sinovac chinois et j’avais un test PCR négatif. Mais en me présentant à l’embarquement la surprise, on me dit que je n’ai pas le droit de voyager », raconte-t-il dans un témoignage à visa-algerie.com.

Le refus s’explique par l’absence de la troisième dose Pfizer ou Moderna, les deux vaccins à ARN messager, exigée par les autorités françaises.

Une 3e dose introuvable en Algérie

Le client Air Algérie est détenteur d’un visa touristique type C. Sans la fameuse troisième dose, il lui faut un motif impérieux pour pouvoir voyager en France.

« Grosso modo, avec visa C touristique, avec deux doses de Sinovac et test PCR négatif, je suis interdit d’embarquer carrément. Ils exigent une 3e dose introuvable en Algérie Pfizer ou Moderna », dénonce le voyageur.

Alors qu’il pensait que tout était bon pour qu’il voyage, le client Air Algérie se retrouve avec un billet payé cher.

« Je ne peux même pas rembourser mon billet qui a coûté 81000 Da, selon l’agent du comptoir air Algérie à l’aéroport. Je dois changer de date et les destinations affichent déjà complet partout jusqu’à la mi-novembre et plus. Dégoûté de cette situation », s’indigne ce client qui dénonce une mauvaise communication sur les conditions de voyage en France.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus