1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Voyage en Tunisie et devises : ce qu’il faut savoir
Voyages et Tourisme

Voyage en Tunisie et devises : ce qu’il faut savoir

Depuis la réouverture partielle des frontières en Algérie, de nombreux Algériens transitent par la Tunisie pour voyager vers d’autres destinations.

Le nombre de vols très restreint réduit les possibilités de trouver des places. Passer par la Tunisie peut aussi permettre aux passagers d’économiser des sommes d’argent vu la différence de taille des prix des billets entre les deux pays.

Néanmoins, pour éviter des tracas, il faut bien se renseigner sur les règlements qui régissent le change et la devise en Tunisie. Il y a deux jours, le témoignage d’une ressortissante algérienne qui a transité par la Tunisie a fait le tour des réseaux sociaux.

Cette dernière raconte qu’elle a été quelque peu malmenée par les douaniers tunisiens qui lui ont retiré l’argent en devise qu’elle avait sur elle ne lui laissant que 1500 euros.Dans son témoignage, elle révèle que des centaines d’Algériens vivent la même mésaventure.

Que dit la loi tunisienne sur le transport des devises ?

On se souvient qu’en décembre, une autre passagère algérienne avait également fait pratiquement le même témoignage. Les voyageurs qui se rendent ou transitent par Tunisie seraient inspirés de bien lire la réglementation pour éviter la mésaventure dans les aéroports tunisiens.

Justement, une loi promulguée en 2015 dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d’argent, publiée sur le site des douanes tunisiennes, stipule clairement : « Toute opération d’importation ou d’exportation de devises dont la valeur est égale ou supérieure à l’équivalent de 20000 dinars tunisiens doit à l’entrée, à la sortie et lors d’opération de transit, faire l’objet d’une déclaration de devises aux services des douanes ». La somme de 20000 dinars tunisiens équivaut à un peu plus de 6000 euros.

Pourquoi on peut garder 1500 € seulement ?

Ladite loi précise que la contre-valeur d’un montant supérieur à 5 000 dinars tunisiens soit « 1500 € » des devises en billets de banques ne peut être réexportée qu’à condition de remplir une déclaration d’importation des devises en leur possession dûment visée par les services des douanes à l’entrée en Tunisie. 

Même en cas de déclaration, « les voyageurs non-résidents ne peuvent pas réexporter la contre-valeur d’un montant qui dépasse trente mille (30.000) dinars des devises en billets de banque qu’ils ont importés et déclarés à l’entrée. ».

Dans ce cas, l’opération de réexportation doit être réalisée par les établissements financiers et bancaires habilités.

« La déclaration d’importation de devises est valable pour (3) mois, à compter de la date d’entrée du voyageur non-résident en Tunisie et ne peut servir, en tout état de cause, que pour un seul voyage », précise la loi à ce sujet.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus