1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Voyage Maroc – France : il raconte sa traversée « cauchemardesque »
Voyages et Tourisme

Voyage Maroc – France : il raconte sa traversée « cauchemardesque »

La période des vacances d’été touche à sa fin, ce qui implique le retour des vacanciers marocains vers leur pays de résidence. En plus de l’organisation des traversées retour, jugée chaotique, les passagers sont aussi confrontés à des conditions difficiles à bord des navires.

Lors de cette période des grands retours, les ports marocains, dont le Port de Tanger Med et Nador, n’arrivent visiblement pas à gérer les flux des passagers. Résultat des comptes : les conditions de voyage sont de plus en plus difficiles pour les MRE qui voyagent à destination de l’Europe.

Maroc – France : « C’était un véritable cauchemar pour tous les passagers »

Sur une traversée effectuée jeudi à partir du port de Nador vers Sète en France, les passagers se sont plaints de la lenteur des contrôles et autres procédures d’embarquement. « Les voitures ont été fouillées une par une ». Alors que le départ était prévu pour 19 h 30, le bateau n’a jeté l’ancre que vers 1h du matin.

Un passager marocain qui a fait cette traversée Nador – Sète n’a pas hésité à descendre en flammes l’organisation et le service à bord du navire. La galère des voyageurs sur cette traversée a donc commencé par un énorme retard au départ.

« J’avais un retour Nador – Sète à 19 h 30 et nous sommes montés dans le bateau presque à 1h du matin », a écrit le passager ce samedi 20 août sur les réseaux sociaux. Selon son témoignage pour le moins accablant, le cauchemar ne faisait que commencer.

À bord du navire, continue le passager, « c’était un véritable cauchemar pour tous les passagers ». La climatisation à l’intérieur des cabines ne fonctionnait pas. Par conséquent : « impossible de respirer ni à l’intérieur des cabines ni sur le pont du navire ».

Traversée Nador – Sète : les passagers surpris par les prix des repas

Du côté de la restauration, c’était encore pire, raconte encore ce passager marocain. Sur les offres disponibles, il était mentionné « menu enfant bambino pour 9,5 euros, c’est-à-dire : une entrée, un plat et une boisson ».

Lors du service, « le personnel chiffrait chaque élément à part ». Au paiement, les passagers ont été choqués par des additions salées. Pour sa part, le passager affirme avoir pris « une salade de riz, deux assiettes de frites, une assiette de pâtes et deux boissons pour un total de 70 euros ».

Surpris devant cette addition qu’il juge extrêmement exagérée, il s’est plaint aux membres de l’équipage. « Je suis allé voir le capitaine pour me plaindre et il m’a remboursé une partie de la somme », a-t-il ajouté. Après ce remboursement qui, il faut le dire, sort de l’ordinaire, il a fini par payer son repas « 32 euros ».

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus