1. Accueil
  2. Compagnies Aériennes
  3. Voyage Maroc : un vent de grogne chez RAM menace la reprise
Compagnies Aériennes

Voyage Maroc : un vent de grogne chez RAM menace la reprise

Le Maroc renoue avec l’arrivée massive des touristes et de ses ressortissants établis à l’étranger à l’occasion de la saison estivale 2022.

Pour ne pas rater cette occasion en or de booster le secteur touristique, les autorités marocaines ont relancé l’opération Marhaba après deux ans de suspension. L’opération n’avait pas eu lieu en 2020 et 2021 en raison de la crise sanitaire du Covid-19.

Voyage au Maroc : de gros moyens mobilisés

Le Maroc entend bien réussir la saison estivale. Pour ce faire, de gros moyens ont été mobilisés pour faciliter le transport des Marocains établis à l’étranger et des touristes, notamment au départ de l’Europe.

Le ministre marocain du Transport et de la logistique a dévoilé les chiffres des dix premiers jours du lancement de l’opération Marhaba 2022. 28 000 passagers et 7200 véhicules ont accédé par voie maritime au Maroc durant la période allant du 5 au 14 juin selon les déclarations du ministre rapportées par Médias 24. Au départ du Maroc, le chiffre est de 19 000 passagers et 4400 véhicules selon la même source.

Dans le domaine du transport aérien, les autorités parlent de 528 000 passagers en l’espace de dix jours. Des chiffres impressionnants et qui devraient augmenter encore plus pour le reste de la durée de l’opération qui court jusqu’en septembre.

RAM : les employés réclament une hausse des salaires

Néanmoins, une grogne chez la Royal Air Maroc (RAM) risque de compromettre l’opération. Selon le média marocain Hespress de ce jeudi 23 juin, c’est hausse des salaires que réclament les professionnels du transport aérien au Maroc confortés par le regain de l’activité et du net recul de la pandémie dans le pays.

Réunis sous la bannière de la fédération nationale du transport aérien, ils demandent dans un communiqué la revalorisation salariale des cadres et des employés conformément à ce qui a été établi entre l’union général du travail et le gouvernement, ajoute la même source.

Selon Hespress, les professionnels du transport aérien ont demandé aux responsables de la RAM de dialoguer et d’accorder une importance aux ressources humaines.

De son côté, le secrétaire général de la fédération Baba Lahcene Allal a dénoncé « la fuite en avant des responsables et leur refus de se mettre autour d’une table pour dialoguer ».

Ce dernier estime que la compagnie investit beaucoup d’argent dans des solutions coûteuses au lieu de l’injecter dans les ressources humaines invitant par la même occasion les responsables de la RAM à mettre les salariés des différentes structures de la compagnie aérienne dans les meilleures conditions de travail.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus