1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Voyage vers l’Algérie : pourquoi les prix flambent
Voyages et Tourisme

Voyage vers l’Algérie : pourquoi les prix flambent

Les membres de la communauté algérienne établie à l’étranger, notamment en France, continuent à payer cher leurs billets d’avion. Dans l’attente du nouveau programme de vols Air Algérie, validé en Conseil des ministres, les prix continuent de flamber.

Beaucoup d’Algériens de l’étranger préfèrent réserver maintenant, malgré des prix élevés, et éviter ainsi de prendre le risque de ne pas trouver de places pour un départ l’été prochain.

La situation pour les voyages en bateau est pire. Hier, l’annonce par Algérie Ferries du lancement des ventes pour l’été a donné lieu à des scènes incroyables devant les agences de la compagnie maritime nationale à Marseille, Paris, Lyon et d’autres villes françaises. Le site Algérie Ferries online a également été pris d’assaut, provoquant sa saturation.

Air Algérie et Algérie Ferries : des prix élevés pour l’été

En plus de la grande difficulté qu’ils ont rencontré pour réserver leurs billets, les clients d’Algérie Ferries dénoncent sur les réseaux sociaux des prix très élevés. Il faut dire que le programme des traversées n’a pas encore été augmenté.

Au départ de la France, une seule traversée Marseille – Alger est opéré chaque semaine par Algérie Ferries et une autre par Corsica Linea. C’est insuffisant pour répondre à la forte demande surtout en période d’été.

À ces problèmes particuliers s’ajoutent ceux liés à la conjoncture internationale. La flambée des prix du pétrole en raison de la guerre en Ukraine provoque une hausse des prix des billets d’avion sur la majorité des destinations. L’Algérie n’est pas épargnée par ce phénomène.

Air Algérie

Dans ce contexte, les Algériens de l’étranger s’impatientent. La page « Les émigrés algériens en France » a relayé un appel à manifester, le 21 mai, devant l’ensemble des ambassades et consulats d’Algérie pour réclamer plus de vols et de traversées maritimes ainsi qu’une réduction des prix.

« Si les gens arrêtaient un peu d’accepter de payer des billets d’avion à 800 balles minimum pour aller au bled, on n’aurait pas une telle hausse des prix.  C’est inadmissible de payer si cher pour aller voir sa famille ! Personne ne peut ! », s’indigne une internaute sur Twitter.

Air Algérie : pas de baisse des prix sans une véritable concurrence 

La hausse des prix des billets « ne date certes pas d’aujourd’hui », concède Mustapha Zebdi, président de l’association de défense des consommateurs Apoce, contacté par visa-algerie.com.

« Nous avons toujours appelé à ce qu’il y ait une étude sur les coûts de ces billets. Parmi les causes de cette cherté c’est qu’il y a un monopole, qu’on le veuille ou pas », détaille-t-il, en allusion à Air Algérie.

M. Zebdi ajoute : « Il ne peut y avoir de baisse que s’il y a une véritable concurrence » qui passe selon lui par l’ouverture du secteur au privé et aux autres sociétés étrangères.

« Mais tant qu’il y a cette situation de monopole, il y aura toujours ce débat sur les prix. Et on n’aura jamais de solution définitive », prévient-il.

Concernant la pénurie des billets, le président de l’Apoce explique que la forte demande enregistrée vient du fait que des millions d’Algériens ont été privés de voyages pendant 2 ans à cause de la pandémie du covid-19.

« Actuellement, nous vivons un dénouement de la situation sanitaire, ce qui fait que la demande est très importante. Les autorités de transport ont la responsabilité de trouver une solution pour satisfaire la demande du client algérien. Et que cette situation s’améliore, au moins qu’elle ne s’aggrave pas », demande Zebdi.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus