1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Voyager en Algérie : 3 choses à vérifier avant de se rendre à l’aéroport
Voyages et Tourisme

Voyager en Algérie : 3 choses à vérifier avant de se rendre à l’aéroport

Depuis le 1er juin dernier, les frontières algériennes sont partiellement ouvertes. Air Algérie et huit compagnies aériennes étrangères assurent des vols commerciaux de et vers trois aéroports algériens : Alger, Oran et Constantine.

Depuis le début des vols, quelques incidents se sont produits, notamment à Paris Orly et Istanbul. Des passagers ont également rencontré des difficultés. Voici les trois choses à vérifier avant de se rendre à l’aéroport :

  1. Votre billet correspond au bon vol vers l’Algérie

Depuis la réouverture partielle des frontières, une certaine confusion règne. La cause ? Difficile à distinguer entre les vols du programme habituel – suspendus depuis mars 2020 mais dont les billets se vendent toujours -, les vols spéciaux – commercialisés uniquement au départ d’Algérie mais qui peuvent transporter des voyageurs autorisés depuis l’étranger – et les vols entrant dans le cadre de la réouverture des frontières.

Articles en Relation

Les vols du programme habituel sont systématiquement annulés. Mais il arrive que des voyageurs se présentent à l’aéroport car leur vol coïncide avec un autre vol entrant dans le cadre de la réouverture des frontières. C’est ce qui s’est produit la semaine dernière à Istanbul sur le vol Air Algérie. Les voyageurs n’ont pas été autorisés à embarquer.

Avant de partir à l’aéroport, il faut donc vérifier non seulement le jour du vol mais aussi le numéro de celui-ci et son horaire. Cela évite des frais supplémentaires et des tensions inutiles.

  1. Votre test PCR sera accepté par la compagnie aérienne

Jeudi 15 juillet, des passagers du vol Transavia Paris Orly – Oran ont été contraints de refaire leur test PCR à l’aéroport de Paris Orly.

La raison ? Ils ont présenté des tests PCR réalisé dans d’autres pays européens. Or, la compagnie aérienne française a indiqué qu’elle n’acceptait que des tests PCR réalisés en France. Plusieurs passagers ont donc dû refaire un test rapide à l’aéroport.

Un autre incident lié aux tests PCR a été signalé en Allemagne. Samedi dernier, des passagers algériens de la compagnie aérienne Lufthansa auraient été empêchés d’embarquer, sur le vol Lufthansa LH 1316 vers Alger à l’aéroport de Francfort. Selon Noureddine Belmeddah, ex-député algérien de l’émigration, ces passagers n’avaient pas en leur possession la version imprimée de leur test PCR.

Il est donc conseillé de vérifier avec la compagnie aériennes tous ces aspects liés à la présentation du test PCR.

  1. Prévoir les frais de confinement en Algérie

Concernant le confinement obligatoire en Algérie, la règle est simple : toutes les compagnies aériennes l’intègrent dans le prix du billet, hormis trois compagnies françaises : Air France, Transavia et ASL Airlines.

Les passagers des trois compagnies aériennes françaises paient leur séjour de confinement une fois arrivés dans les hôtels. Quand ils ne disposent pas de la somme nécessaire, ils signent un engagement de paiement à la fin de leur période d’isolement.

Toutefois, vu que les choses évoluent constamment, il faut toujours demander des précisions à sa compagnie aérienne.

Autre élément important : pour bénéficier d’une dispense de paiement des frais de confinement prévue pour les étudiants et les personnes âgées à faible revenus, il faut voyager à bord d’Air Algérie. Les passagers des autres compagnies aériennes ne sont pas éligibles à ce dispositif.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus