1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Voyager low cost : ces bourdes qui leur ont coûté très cher (témoignages)
Voyages et Tourisme

Voyager low cost : ces bourdes qui leur ont coûté très cher (témoignages)

Les voyages à l’étranger représentent désormais un loisir accessible à tous. Le développement du tourisme de masse et des compagnies aériennes low cost offrent l’opportunité de découvrir d’autres cultures à bas prix. Mais la culture du voyage n’est pas toujours évidente à acquérir, il faut multiplier les voyages pour repérer les bons plans et surtout savoir sécuriser son voyage.

Voyager à bas prix n’est pas toujours évident. On peut vite être berné par les frais cachés, ou dépassé par les imprévus. Beaucoup de voyageurs en ont d’ailleurs fait les frais. Le manque de discernement ou les gaffes de voyage peuvent parfois coûter très cher. Plusieurs voyageurs ont accepté de partager leurs pires bourdes en voyage qui leur ont coûté très cher.

Elle appelle sa compagnie aérienne de l’étranger : 900 € de hors forfait mobile 

“Ma pire bourde en voyage date d’il y a une semaine. Franchement je suis gênée de la raconter, mais autant exorciser ce moment.

voyage bourde

[…] J’ai failli pleurer au vu de la somme. 900 euros c’était le coût total de mes deux semaines de vacances en Tunisie. (Par DimaBerlin / Adobe Stock)


J’étais en vacances en Tunisie et pendant mon séjour j’ai reçu un message de ma compagnie aérienne m’annonçant qu’elle devait déplacer mon vol. Ce changement allait considérablement réduire mes vacances. J’allais aussi perdre des nuits d’hôtel et donc de l’argent. Très énervée, j’ai appelé le service client pour remédier à la situation. La conversation a duré très, très longtemps, mais j’ai obtenu gain de cause.

J’étais super fière de moi, jusqu’au lendemain, où j’ai reçu une alerte de mon opérateur téléphonique. J’avais fait 900 euros de hors forfait ! Je pensais avoir appelé le service client avec whatsapp, en réalité je l’avais fait avec mon téléphone ! J’ai failli pleurer au vu de la somme. 900 euros c’était le coût total de mes deux semaines de vacances en Tunisie.”

Sanda, 40 ans.

La location de voiture qui se transforme en cauchemar

“J’ai fait une erreur de jugement qui m’a mis dans une situation très inconfortable. J’étais au Maroc, à Essaouira avec des amis. Notre vol retour était au départ de l’aéroport d’Agadir, il fallait environ 4 heures de route pour s’y rendre. A l’aller, nous avions fait appel à un chauffeur privé mais au retour j’ai proposé de louer une voiture pour profiter de la route et faire des arrêts sur le chemin. Un restaurateur m’avait recommandé une petite agence de location qui acceptait de fournir le véhicule à Essaouira et de le récupérer à Agadir à un prix franchement correct.

[…] Nous avons raté l’avion. Nous avons dû racheter un billet retour et surtout passer 2 nuits sur place avant de trouver une place dans un avion. (Par Nebojsa / Adobe Stock)


Nous avons donc opté pour cette option qui avait l’air très simple et pas chère. Nous devions retrouver le chauffeur à l’aéroport et lui remettre les clés. Sauf que sur la route nous avons accumulé les bourdes. D’abord on s’est fait arrêter par les policiers à un barrage pour excès de vitesse. Amende d’environ 20 euros. Puis nous nous sommes perdus sur le chemin parce que nous avons préféré prendre des petites routes de la côte, plutôt que l’autoroute qui impliquait un détour, ce qui nous a mis en retard. Nous avons galéré à trouver l’aéroport. Nous sommes arrivés à 1h du départ du vol, heureusement c’était un vol low-cost et nous n’avions pas de bagages à enregistrer. A priori, le timing était parfait.

Sauf qu’une fois arrivés à l’aéroport, il a fallu trouver le chauffeur de l’agence de location. Nous n’avions ni son numéro, ni sa description, seulement un prénom. Nous avons fait des tours et des tours de parking en quête du mystérieux chauffeur. Au bout d’un moment, nous avons vu débarquer un gars de derrière un buisson. Il a expliqué qu’il s’était assoupi à l’ombre sur la pelouse, parce qu’il nous avait trop attendu !

Le temps de lui rendre la voiture et de récupérer nos affaires, c’était foutu. Nous avons raté l’avion. Nous avons aussi dû racheter un billet retour et surtout passer deux nuits sur place avant de trouver une place dans un avion. Le plus dur a été d’expliquer notre absence au travail et auprès de nos familles, ça n’a pas été simple. Ce seul trajet retour vers Agadir nous a lessivé et a failli nous coûter très cher.”

Hakim, 36 ans.

L’oubli de l’option valise cabine : la galère d’une famille

“Ne m’en parlez pas, les bourdes chez nous c’est constant. Je crois que ma famille et moi n’avons jamais voyagé sans payer plus de frais cachés ou pour régler des problèmes techniques. La dernière fois nous avons franchement été stupides. Enfin j’ai été stupide.

[…] Nous avons dû payer 300 euros de bagages pour un oubli stupide. Mes sœurs avaient envie de m’étriper. (Par Nina L/peopleimages.com / Adobe Stock)


Nous sommes parties avec mes trois sœurs et leurs enfants en voyage en Espagne. Nous avions un petit budget, alors c’était assez simple de programmer un vol vers Valencia pour profiter d’un bref séjour. Sauf que nous ne savons pas voyager léger. Nous avons même passé du temps à regarder des conseils d’influenceurs pour regarder comment rentrer plus de choses dans nos bagages. Nous avons décidé de ne pas nous faire avoir en ajoutant l’option bagage à main au dernier moment sur le billet en option plutôt que d’acheter une formule plus chère mais comprenant tous les services. J’avais vu cette astuce sur Instagram et j’avais fait la fière auprès de mes sœurs en les traitant de ringardes qui ne connaissent rien aux techniques d’achat en ligne.

Nous nous sommes rendus à l’aéroport le jour j et là surprise. A l’enregistrement on nous explique que nous avons trop de bagages et qu’il faudra payer un supplément. Pourtant nous n’avions pas dépassé les 10 kg de bagages par billet. Nous avons protesté, refusant de nous plier à cet abus, après tout nous avions acheté l’option bagage. Mais l’employée de la compagnie a assuré que nous ne disposions que du sac à dos gratuit dans nos billets. Pour être sûre de ses arguments, j’ai vérifié le récapitulatif des achats de billets. Là je vois qu’en réalité j’avais complètement oublié d’ajouter l’option bagage. J’étais trop occupée à frimer quand j’ai acheté les billets. Du coup j’ai zappé d’acheter les bagages et de vérifier le contenu des billets. Nous avons dû payer 300 euros de bagages pour un oubli stupide. Mes sœurs avaient envie de m’étriper.”

Samia, 33 ans.

Le pneu crevé de la voiture de location à prix d’or

“La pire bourde pour moi a été de ne pas écouter les conseils donnés par des habitants locaux à l’étranger. J’étais en vacances au Portugal avec mon compagnon. Nous avions loué une voiture pour explorer le pays. Nous avions eu du mal à trouver une agence de location bien recommandée. Mais j’avais rassuré mon compagnon en lui disant que de toute manière j’avais souscrit à une assurance spéciale avec ma carte bancaire et que le Portugal était un pays franchement très tranquille et que rien ne nous arriverait. Nous avons donc loué la voiture sans prendre l’assurance tous risques, qui coûtait bien plus cher que la location.

voyage

[…] J’aurais vraiment dû écouter les conseils du monsieur qui nous avait aidé. J’attends toujours le remboursement… (Par Markus Mainka / Adobe Stock)


Et bien pas du tout, nous avons crevé un pneu sur le chemin, un dimanche de pluie. Heureusement nous étions dans une petite ville où un monsieur est venu nous aider. Nous avions une roue de secours et nous avons pu la changer avec son aide. Mais il nous a conseillé de racheter un pneu par nos propres moyens pour remplacer la roue de secours. ‘Si vous le signalez à l’agence, vous allez le payer bien plus cher’, nous avait recommandé le monsieur.

Sûre de mon assurance et de ma bonne foi, je refusais d’aller courir les mécanos pour acheter un pneu. Mon compagnon ne s’est pas mouillé et a décidé de me suivre. Deux jours plus tard, nous avons rendu la voiture à l’agence de location. L’employé a bien sûr noté l’absence de roue de secours sans nous expliquer ce que cela impliquerait. Nous pensions être soulagés sur ce point là. Une semaine plus tard, nous avons reçu une note très très salée. 700 euros pour un pneu manquant prélevé sur ma carte bleue. Alors qu’un pneu neuf coûte une centaine d’euros au Portugal. J’aurais vraiment dû écouter les conseils du monsieur qui nous avait aidé. J’attends toujours le remboursement promis par l’assurance de ma carte bancaire. Cela fait un an.”

Sophie, 36 ans.

SUR LE MEME SUJET : 

Comportements inappropriés en avion : 10 témoignages de passagers

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus