1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Voyages Algérie : une passagère furieuse contre Volotea
Voyages et Tourisme

Voyages Algérie : une passagère furieuse contre Volotea

Les vacances des Algériens de France passées en Algérie s’achèvent. Les voyages retour se poursuivent dans les aéroports et ports algériens. Tout comme à l’aller, les passagers se plaignent souvent des conditions de voyage au retour.

Depuis quelques semaines, les vols et les traversées au départ de l’Algérie vers la France connaissent une forte pression. En cette période de l’année, marquée par les retours en masse des vacanciers vers leurs pays de résidence, la demande a tendance à augmenter dans ce sens.

Voyage Algérie : une passagère raconte son voyage avec Volotea

De plus, les passagers algériens ont été surpris par de nouvelles mesures concernant les produits qu’ils ont l’habitude de transporter lors de leurs voyages. Les produits dont le prix de vente est subventionné par l’État sont systématiquement saisis.

Avion Volotea

Concernant les produits locaux, dont l’incontournable huile d’olive algérienne, les récits des voyageurs diffèrent. Certains parlent de limitation des quantités autorisées, tandis que d’autres affirment qu’ils ont pu transporter autant qu’ils voulaient.

Dans un retour d’expérience livrée mardi 6 septembre sur Facebook, une passagère a raconté son voyage retour tout en énumérant tous les produits qu’elle a pu transporter avec elle en avion. En outre, elle a dénoncé pas mal de dysfonctionnements lors de son vol Volotea.

Passagère Volotea mécontente : « Ça ne m’était jamais arrivé avec Air Algérie »

« On a pris Alger-Bordeaux avec Volotea. J’ai été hyper déçue », a d’emblée témoigné la passagère qui voyageait en compagnie de sa famille. L’enregistrement lors de ce vol a connu beaucoup de retard à cause notamment du changement de la porte d’embarquement à l’aéroport d’Alger.

L’avion de la low cost espagnole a dû attendre tous les passagers retardés suite à ce changement. À bord, l’attribution des places a également fait défaut. « C’était l’anarchie », a assuré la passagère. « Ma place a été donnée à une autre personne. Ils ont dû trouver une solution après, et nous placer ailleurs ».

Après cette succession de désagréments à bord de ce vol, la passagère a regretté de ne pas avoir pris Air Algérie. « Ça ne m’était jamais arrivé avec Air Algérie… Je ne prendrai plus jamais Volotea », a-t-elle décidé.

Voyage Algérie – France : « nous avons ramené plus de 20 L d’huile d’olive »

À propos de la question qui revient fréquemment ces derniers jours, à savoir les produits autorisés à transporter en France, la passagère a affirmé, qu’avec les autres membres de sa famille qui étaient au nombre de six, « nous avons ramené plus de 20 L d’huile d’olive ». La quantité a été répartie dans chacune de leurs valises.

La vacancière a également réussi à faire passer un bon nombre de produits. Il s’agit de « plusieurs pots de confiture du bled », qu’elle trouve meilleure que celle vendue en France. Ici, elle tient à préciser que ce n’est pas du tout question du prix, mais du goût.

« J’ai aussi pris du flan (certaines saveurs sont introuvables en France comme celui à la banane), des caprices, de la chakhchoukha, du henné, et des petites bouteilles de soda. Tout est passé », a-t-elle encore ajouté.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus