1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Voyages en avion, visas, contrôles aux frontières : ce qui va changer avec le vaccin
Voyages et Tourisme

Voyages en avion, visas, contrôles aux frontières : ce qui va changer avec le vaccin

Des passeports sanitaires, de nouvelles exigences pour l’obtention d’un visa, le maintien de restrictions pour certains pays… Voici ce que l’arrivée d’un vaccin va changer pour nos voyages.

Les résultats préliminaires prometteurs dans la recherche d’un vaccin contre la maladie à coronavirus Covid-19 laisse entrevoir un avenir nouveau pour les voyages aériens avec des changements de comportements dans les aéroports à prévoir. Le journal anglais The Telegraph donne quelques pistes de ce qui pourrait changer avec l’arrivée du vaccin et la reprise des vols.

Il est ainsi envisagé que les passeports sanitaires perdurent même lorsque la pandémie du coronavirus cessera de représenter une menace majeure, avec à la clé une accélération du processus de digitalisation.

« L’industrie devra réagir en adoptant une approche à niveaux multiples des contrôles aux frontières afin que les aéroports puissent être pleinement informés du fait qu’un passager a effectué les tests ou les vaccins nécessaires », anticipe dans ce cadre Sergio Colella, président responsable de la région Europe pour la a Société internationale de télécommunication aéronautique (SITA).

« Les exigences pour un visa augmenteraient pour inclure les déclarations de santé, y compris les vaccinations, de sorte que les informations de santé puissent être incorporées dans les contrôles, même jusqu’au point de départ », prévoit M. Colella, ajoutant que « non seulement cela aide à identifier les passagers à haut risque, mais cela permet également à tous les passagers de mieux planifier leur voyage. »

« Gestion intelligente des frontières »

« Combinée à la technologie low-touch dans les aéroports, une gestion intelligente des frontières sera essentielle pour rétablir la confiance des passagers afin de remettre l’industrie aéronautique en marche », estime le responsable. « Tandis que les passagers cherchent à être rassurés quant à leur sécurité, les processus de voyage continueront de se transformer pour rebâtir à nouveau la confiance des passagers », affirme-t-il en outre.

On peut ainsi imaginer dans ce contexte l’utilisation d’un certain nombre d’application qui serviraient de « visa de vaccin ». The Telegraph évoque en particulier CommonPass, un laissez-passer de santé numérique développé par The Commons Project.

L’application aurait pour but de permettre de présenter une preuve de « tests négatifs et de vaccination d’une manière sécurisée tout en préservant la vie privée », a affirmé le Dr Brad Perkins, médecin en chef au sein de The Commons Projet.

Des interdictions de voyage maintenues ?

« Sans la possibilité de faire confiance aux tests Covid-19 – et éventuellement aux registres de vaccins – au-delà des frontières internationales, de nombreux pays se sentiront obligés de maintenir des interdictions de voyage complètes et des quarantaines obligatoires aussi longtemps que la pandémie persistera », explique le Dr Perkins, soulignant la nécessité d’uniformiser les standards de certification des résultats de tests et de la vaccination.

« Bien qu’un vaccin potentiel soit une excellente nouvelle, ce ne sera pas un remède qui nous permettra du jour au lendemain de voyager comme nous le faisions en 2019. Nous nous attendons à ce que la perturbation provoquée par la pandémie fasse sentir ses effets tout au long et au-delà de 2021. D’où la nécessité de passeports de santé digitaux pour vérifier ces informations cruciales », estime pour sa part Arnaud Vaissié, PDG de la compagnie International SOS, qui a développé AOKpass, une application similaire à CommonPass.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus