1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Voyages : l’Algérie bientôt dans la liste verte de la France ?
Air Algérie

Voyages : l’Algérie bientôt dans la liste verte de la France ?

La scène internationale est en constante évolution concernant les voyages. Les conditions de déplacement s’assouplissent à mesure que la situation sanitaire devient stable dans les quatre coins du monde grâce notamment aux campagnes de vaccination.

La France, principale destination des Algériens avant la crise sanitaire, est en train d’étudier les possibilités qui s’offrent à elle en termes de conditions de voyages pour la saison estivale 2021.

Des changements imminents en France

Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire d’État au Tourisme, a annoncé la semaine dernière que la liste des pays accessibles depuis la France devrait bientôt s’élargir.

Dans la même lignée, plusieurs experts appellent à établir des mesures plus souples, notamment en ce qui concerne les tests PCR et les vaccins. Deux changements principaux devraient intervenir dans les prochains jours.

1. La levée des restrictions pour les pays du Maghreb

Pour organiser les entrées dans le pays, la France a établi un système de classification en adéquation avec la gestion du covid-19 dans les autres pays. Ces derniers sont classés dans trois listes (rouge, orange et verte) en fonction de leur situation pandémique.

Cette classification est sujette au changement : certains pays rejoindraient la liste rouge, d’autres deviendraient un pays « sûr » pour voyager.

Ce serait le cas des pays du Maghreb. L’Algérie, la Tunisie et le Maroc devraient rejoindre la liste verte de la France, rapporte ce lundi le média spécialisé L’Echo Touristique.

« Il faut que les pays d’Outre-mer soient considérés comme la métropole »

Jean-Pierre Mas, président des Entreprises du Voyage (EnV), a confié à l’Echo Touristique qu’il souhaiterait voir le Maghreb rejoindre la liste verte française. Pour lui, l’Algérie, la Tunisie et le Maroc « doivent faire partie de la liste des pays verts ».

Pour appuyer son idée, il avance plusieurs arguments. D’abord, la « pression touristique ». Le tourisme en France et ailleurs stagne depuis le début de la pandémie. En France, l’activité touristique a reculé de 85 % entre janvier et fin avril, précise Jean-Pierre Mas. Et ce retard doit « être rattrapé ».

Au-delà du tourisme, Jean-Pierre Mas évoque le cas des résidents en France souhaitant se rendre dans leurs pays d’origine pour des raisons personnelles ou professionnelles.

Une autre anomalie selon lui : les Émirats arabes unis sont dans le rouge alors que la situation sanitaire dans le pays est extrêmement stable. Le président d’EnV sous-entendrait qu’il souhaiterait que ces listes soient revues avec les données actuelles et que les pays « d’Outre-mer soient considérés comme la métropole ».

2. L’adoption de la vaccination et la suppression des tests PCR

Un autre problème majeur, le coût de la PCR. Actuellement obligatoire à l’arrivée sur le sol français, Jean-Pierre Mas cite le coût faramineux de celle-ci comme frein majeur à la reprise de l’activité touristique en France. « Pour une famille de 5, il faut compter 500 euros », évoque-t-il.

Pour palier cela, l’expert propose de se retourner vers la vaccination obligatoire et l’adoption du « pass sanitaire », afin de simplifier les déplacements et de minimiser le temps d’attente.

Les voyageurs vaccinés seraient exemptés de toutes les restrictions actuellement en vigueur, ce qui faciliterait la reprise du mouvement touristique dès cet été 2021.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus