1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Voyages : « L’Algérie pourrait exiger la vaccination »
Voyages et Tourisme

Voyages : « L’Algérie pourrait exiger la vaccination »

Quatrième vague, nombre de vols, craintes concernant la situation sanitaire en Europe, vaccins à ARN messager en Algérie sont autant de sujet que nous avons abordé dans cet entretien avec le membre du comité scientifique, le Dr Mohamed Bekkat Berkani.

L’Algérie est-elle sur le point de vivre une quatrième vague du covid 19 ?

Tout porte à croire que oui. Il y a un certain relâchement dans l’application des mesures barrières et par les citoyens et par les autorités qui se montrent laxistes.

Avec les cas de contamination qui augmentent et la quatrième qui se profile, faut-il réduire les vols avec l’étranger ?

L’explosion des cas de covid-19 en Europe n’a pas de grande incidence sur la situation sanitaire en Algérie. Le virus est parmi nous, il n’est pas importé. C’est ici que les mesures barrières doivent être respectées.

Le ministère des transports annonce régulièrement des augmentations de vols. Faut-il renoncer à augmenter les rotations ?

Non. Il est possible de continuer à augmenter les vols tout en faisant respecter le protocole sanitaire déjà en vigueur avec fermeté. L’Algérie est en droit d’instaurer des mesures sanitaires pour se protéger. Il n’y a pas de raisons à ce qu’il n’y ait pas de vols en plus. Au contraire, je pense qu’il faut augmenter les vols notamment avec la France. Il est incompréhensible qu’il y ait un seul vol avec Marseille, une région qui abrite une grande communauté algérienne.

Faut-il ouvrir les voyages uniquement aux vaccinés pour inciter les gens à se faire vacciner ?

Le problème est ailleurs. La réticence à la vaccination est une réalité. On a laissé la porte ouverte aux fake-news sur les réseaux sociaux. La communication officielle sur le sujet est à revoir. Le taux est faible chez les étudiants. Idem pour le personnel de santé ce qui est plus grave.

Les Algériens sont vaccinés majoritairement au Sinovac. Des pays comme la France exigent une troisième dose à ARN messager aux voyageurs vaccinés au Sinovac. Pourquoi les autorités algériennes n’ont pas acquis ce type de vaccins ?

Les contacts n’ont pas été établis avec les fabricants à temps. La course aux vaccins est allée très vite. On s’est alors rabattus sur les partenaires traditionnels. La reconnaissance des vaccins est un véritable problème pour les passagers.

Le protocole sanitaire actuel est-il suffisant pour sécuriser les vols commerciaux internationaux ?

Avec un test PCR de 36h et un antigénique à l’arrivée, c’est largement suffisant. L’Algérie pourrait exiger la vaccination pour les voyageurs en provenance de l’étranger.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus