1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Voyages : « On dirait que les Algériens ne vivent qu’en France ! »
Voyages et Tourisme

Voyages : « On dirait que les Algériens ne vivent qu’en France ! »

L’ajout récent de 64 vols au programme d’Air Algérie a contribué à la baisse significative des prix des billets d’avion entre la France et l’Algérie, principal pays concerné par l’augmentation des dessertes.

Cette nette amélioration des conditions de voyage, en plus de l’allègement du protocole sanitaire en Algérie, a permis aux Algériens établis en France de rejoindre leurs familles en cette période de Ramadan et à l’approche de Aïd El-Fitr.

Mais si les Algériens de France ont été chanceux, avec plus de vols et des prix bas, les autres Algériens établis un peu partout à travers le monde n’ont pas bénéficié des mêmes facilitations.

Algériens à travers le monde : les billets d’avion toujours intouchables

Moins « privilégiés » que leurs compatriotes en France, les Algériens établis dans les pays avec qui l’Algérie a repris ses vols directs n’ont pas eu la chance de voir les prix des billets à la baisse. Et pour cause : les programmes de vols n’ont pas été renforcés de la même manière qu’avec la France.

Sur les réseaux sociaux, les membres de la diaspora algérienne se plaignent toujours des « billets hors de prix » que proposent les compagnies aériennes dans leurs pays, lorsque ceux-ci sont disponibles.

« C’est bien beau mais les billets depuis le Canada sont à 2000 dollars au minimum », commente une internaute sous une publication Facebook annonçant l’augmentation du nombre de vols Air Algérie.

« Et pour la Grande-Bretagne, y a moyen d’avoir un billet abordable ? », se demande un autre internaute, suite au partage d’un article sur les « bons plans » de vols France – Algérie.

Les tarifs appliqués par British Airways et Air Algérie sur cette ligne sont toujours excessivement élevés. Ainsi, pour un billet au départ de Londres au mois de juin, il faudra débourser entre 502 et 629 £ avec la compagnie britannique. Chez Air Algérie, ce n’est pas mieux, puisque le prix du billet s’élève également à plus de 500 £.

« On se retrouve à devoir faire des escales de journées entières pour économiser », se plaint un voyageur dans un témoignage à visa-algerie.com. « On dirait que les Algériens ne vivent qu’en France ! », ajoute-t-il.

La Tunisie inaccessible aux touristes algériens 

Dans le sens inverse, ce n’est pas mieux. Les Algériens d’Algérie se retrouvent également privés de vacances abordables, puisque leur destinataire phare ne connaît elle aussi pas de baisse des prix.

En effet, la Tunisie, qui fut un temps l’option la moins chère pour passer un séjour à l’étranger, reste inaccessible pour les Algériens de classe moyenne.

Les billets d’avion Alger – Tunis se vendent en 2022 au prix d’un séjour complet de 7 jours en Tunisie avant Covid-19. Là encore, aucune promotion en vue. Aujourd’hui, il faudra débourser au moins 80.000 dinars algériens pour le billet et l’hébergement, sans sorties inclues.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus