1. Accueil
  2. Actualités
  3. Voyages : pourquoi la Belgique a exclu les pays du Maghreb
Actualités

Voyages : pourquoi la Belgique a exclu les pays du Maghreb

La Belgique a décidé, lundi 6 juillet, de ne pas rouvrir ses frontières aux pays tiers qui figurent sur la liste européenne des pays « sûrs ». Ce mardi, le gouvernement a fourni des explications.

La Belgique a décidé, hier lundi 6 juillet, de ne pas rouvrir ses frontières aux pays tiers qui figurent sur la liste européenne des pays « sûrs ».

Ces pays sont : l’Algérie, l’Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l’Uruguay.

La Chine figure également sur la liste européenne mais avec une condition : Pékin doit appliquer la réciprocité et accepter les voyageurs européens sur son sol.

Ce mardi, le ministère belge des Affaires étrangères a expliqué cette décision, rapporte RTL. Dans la liste européenne, huit pays (Serbie, Thaïlande, Algérie, Maroc, Tunisie, Géorgie, Monténégro et Rwanda) « présentent des risques sanitaires », selon le ministère.

Les six autres n’ont pas été retenus pour des raisons de réciprocité : ils n’acceptent pas les citoyens belges sur leur territoire, selon la même source.

Mais les choses pourraient changer dans les prochains jours en fonction de l’évolution de la situation sanitaire dans chaque pays.

| Lire aussi : Voyages : l’Algérie va-t-elle sortir de la liste européenne des pays « sûrs » ?


Par : Samira Chibani

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus