1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Air Algérie : pourquoi la reprise des vols reste partielle ?
Air Algérie

Air Algérie : pourquoi la reprise des vols reste partielle ?

Attendu avec impatience, le lancement du programme d’été des vols internationaux autorisés par le gouvernement en mai dernier ne se déroule pas vraiment comme l’auraient souhaité les Algériens établis à l’étranger.

Alors qu’on s’attendait à des promotions et des prix bas, la réalité est tout autre. Le nouveau programme de vols n’a pas résolu le problème de la demande et encore moins celui des prix exorbitants des billets d’avion.

Voyage Algérie : l’offre de vols reste inférieure à la demande

L’exemple du réseau France est le plus édifiant. Même avec 360 vols par semaine, que se partagent les compagnies aériennes algériennes et françaises, la demande n’est pas satisfaite.

Air Algérie

Chez Air Algérie, trouver des billets en vente depuis la France à certaines dates (comme l’Aïd el-Kébir par exemple) relève de l’exploit et parfois du miracle. Le message d’erreur généré quand il n’y a pas de places disponibles à la vente s’affiche presque systématiquement sur l’application.

Interrogé par VVA (visa-algerie.com), une source au sein de la compagnie Air Algérie est formelle : « Le programme actuel est insuffisant ». Elle précise : « Malgré la dernière hausse, l’offre reste insuffisante. C’est la haute saison. La demande est supérieure à l’offre ».

Le programme entré en application en juin et conçu spécialement pour répondre à la demande de la saison estivale s’avère donc insuffisant pour la délicate période de juillet – août.

Voyage en Algérie : la situation sanitaire n’est plus un obstacle

Dans ce contexte, une question est sur toutes les lèvres : qu’attendent les autorités algériennes pour acter la fin du régime partiel et décréter le retour à la normale ? D’un point de vue sanitaire, la situation épidémiologique en Algérie est maitrisée et ne devrait pas poser de problèmes.

C’est ce que confirme, le membre du comité scientifique, le Dr Bekkat Berkani, interrogé par VVA. « Il n’y a pas d’empêchement d’un point de vue strictement sanitaire. Néanmoins, si un retour à la normale est décidé il doit être accompagné d’un suivi de la situation sanitaire dans les pays avec lesquels on a des liaisons notamment la France où il y a un regain des cas ces derniers temps », explique l’expert.

Le Dr Bekkat Berknai propose, en cas de décision des autorités de revenir à la normale, de renforcer les contrôles aux frontières. On le sait maintenant : l’argument sanitaire n’est plus un obstacle pour une reprise plus large, voire totale, des vols.

Vols Air Algérie : une reprise étape par étape

Si la situation sanitaire le permet, Air Algérie est-elle prête à reprendre dans l’immédiat son programme annuel ?

Cela va peut-être surprendre mais la réponse est : non, selon des sources au sein d’Air Algérie. « D’un point de vue opérationnel, la compagnie n’est pas en mesure de reprendre dans l’immédiat. Il est préférable d’y aller crescendo », précisent ces sources.

La raison évoquée est la recommandation des constructeurs sur l’état de navigabilité des appareils Air Algérie, restés cloués au sol durant une très longue période.

Air Algérie a repris ses vols internationaux à un nombre très réduit en juin 2021 et a dû attendre jusqu’à mars et juin 2022 pour augmenter considérablement ses rotations. Entre juin 2021 et la période actuelle, pratiquement seuls les Airbus A330 ont assuré les liaisons qui étaient au programme. Les Boeing 737, qui représentent la plus grande partie de la flotte, n’auraient pas eu le même nombre d’heures de vols requis pour un retour à la normale.

Air Algérie préférerait donc de nouvelles vagues d’augmentation jusqu’à atteindre ses niveaux d’avant la crise plutôt qu’à un retour d’une traite dans l’immédiat. Mais dans combien de temps ?

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus