1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Augmenter le nombre de vols Air Algérie ? « Il faut un peu de patience »
Air Algérie

Augmenter le nombre de vols Air Algérie ? « Il faut un peu de patience »

En Algérie, les contaminations au covid-19 continuent de baisser. Durant les dernières 24h, le pays a enregistré 603 nouveaux cas et 28 décès supplémentaires, selon le bilan publié ce dimanche 15 août par le ministère de la Santé.

Dans plusieurs hôpitaux, la tension a baissé. Mais dans d’autres structures, les services de réanimation sont toujours saturés. Des hôpitaux, y compris ceux de la capitale, ne sont pas approvisionnés régulièrement en oxygène. Bref, la situation sanitaire en Algérie s’améliore mais elle reste préoccupante.

Frontières algériennes : la pression monte sur le gouvernement

Cette situation suscite de nouveaux espoirs concernant les frontières algériennes, partiellement ouvertes depuis le 1er juin dernier. Mais faut-il ouvrir davantage les frontières et autoriser plus de vols internationaux de la compagnie aérienne Air Algérie ? A l’approche de la rentrée, la pression monte sur le gouvernement.

Le nombre de vols autorisés actuellement vers l’Algérie, une quinzaine par semaine toutes destinations confondues, reste insuffisant et suscite les critiques de la diaspora algérienne à l’étranger.

Pour beaucoup, le moment est venu de les augmenter. Un avis que ne partage par le Professeur Rachid Belhadj, président du Syndicat national des enseignants chercheurs et hospitalo-universitaires (SNECHU).

Frontières algériennes, hausse du nombre de vols : l’avis du Pr Belhadi

« Sur ce sujet des frontières et de la hausse du nombre de vols, il y a un comité scientifique au niveau du ministère, qui coordonne avec le ministère de l’Intérieur et le gouvernement. Il y a des paramètres », explique-t-il. Pour lui, la situation sanitaire est loin d’être rassurante.

« Ce que je peux vous dire, c’est qu’il faut un peu de patience pour arriver à un chiffre rassurant des contaminations au covid-19. Il faut surtout attendre que le nombre de malades graves diminue de façon significative pour qu’on puisse avoir des places dans les hôpitaux. Actuellement, si vous nous sollicitez, nous avons des difficultés à hospitaliser, surtout en réanimation », explique-t-il.

Concernant les frontières, « je pense qu’il faut patienter encore quelques jours, jusqu’au moment où on notera, au niveau des chiffres, une baisse significative à l’échelle nationale, et pas uniquement dans une ou deux structures sanitaires », conclut-il.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus