1. Accueil
  2. Compagnies Aériennes
  3. France : Air Algérie et Transavia critiquées
Compagnies Aériennes

France : Air Algérie et Transavia critiquées

Les Algériens ont été surpris de voir le programme des vols annoncé en bonne et due forme, jeudi 24 mars, par le ministère des Transports, retiré une heure plus tard des pages Facebook du ministère et d’Air Algérie.

On a eu droit pratiquement au même scénario du premier programme annoncé le 9 mars par le même ministère avant d’être suspendu sans aucune communication officielle sur les raisons de ce rétropédalage.

Pour le revirement de jeudi dernier, on avance la nomination d’un nouveau ministre des Transports comme argument.

Air Algérie et Transavia : les critiques d’un voyagiste

En attendant d’y voir plus clair, les Algériens notamment ceux résidents à l’étranger continuent de trouver toutes les difficultés du monde pour dénicher un billet vers l’Algérie.

Chez Air Algérie, il est difficile de trouver des places en vente. Chez les compagnies étrangères, elles se vendent à des prix exorbitants quand elles sont disponibles.

Il n’y a pas que les voyageurs qui peinent à trouver des places. Même les opérateurs de voyages en ligne sont confrontés au même problème.

Dans un témoignage adressé à Visa Algérie ce samedi 26 mars, le voyagiste Bourse des Vols revient sur les difficultés des professionnels du voyage à trouver des places sur les vols vers l’Algérie.

« Les professionnels de la vente en ligne de billets d’avion ne trouvent pas ou peu de vols Air Algérie au départ de la France et certains vols Transavia affichés sont non réservables sur nombre de dates », explique le voyagiste.

Bourse des Vols reproche aux compagnies aériennes leur silence face à cette situation. « Les compagnies aériennes concernées ne communiquent pas sur cette étrange occultation (temporaire) d’une fraction de l’inventaire aérien entre la France et l’Algérie », ajoute-t-il à ce sujet.

Ce dernier rapporte des témoignages d’autres professionnels du secteur confrontés au même problème.

Le régime partiel maintenu en vigueur malgré l’amélioration de la situation sanitaire en Algérie comme en France demeure incompréhensible pour Fabrice Dariot.

« Ce marché est très opaque, d’autant qu’il n’est pas facile de s’y retrouver si on tient compte des vols de rapatriement TO/AF (Transavia et Air France, ndlr) qui partent naturellement à vide, vers l’Algérie… », conclut-il.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus