1. Accueil
  2. Divers
  3. France : les Maghrébins discriminés dans la location
Divers

France : les Maghrébins discriminés dans la location

L’accès au logement est le droit fondamental de tout être humain… Pourtant, ce principe d’égalité n’est pas encore assimilé ni appliqué par tous en France.

En 2019 déjà, la précédente infiltration avait fait grand bruit. L’association SOS Racisme fondée en 1984, réitère l’expérience et a publié un nouveau rapport cette semaine.

Le constat est désolant. A travers cette campagne de « testing », SOS Racisme dévoile que la moitié des agences immobilières de France n’hésitent pas à faire preuve de discrimination envers les locataires d’origine maghrébine et subsaharienne.

Des militants de l’association au fameux slogan « Touche pas à mon pote » ont contacté par téléphone des agences basées dans diverses villes de l’hexagone, en endossant le rôle de propriétaires ayant des critères discriminatoires pour louer leur bien immobilier.

L’objectif : observer la réaction des agents mandatés pour écarter d’office les candidats d’origine africaine , même s’ils remplissent toutes les conditions de solvabilité requises. L’issue de l’enquête fait froid dans le dos.

Un résultat édifiant

Sur 136 agences contactées, lorsque le faux bailleur annonçait son exigence d’éliminer « les profils dits arabes ou noirs afin d’éviter les problèmes de voisinage », 51% ont refusé catégoriquement de pratiquer cette sélection immorale et illégale qui porte atteinte aux citoyens.

Sur les 49% restants, une partie des agences ne veut pas pratiquer elle-même la discrimination mais fait preuve de connivence en laissant le propriétaire choisir ses futurs locataires selon ce critère. L’autre partie, soit 34 agences, accepte sans scrupule de sélectionner directement les candidats selon les directives racistes du client.

« On n’a pas le droit de le faire mais je le fais déjà dans la sélection de mes rendez-vous (…) On est dans un quartier assez aisé et on ne peut pas placer n’importe qui… » Voilà la réplique d’une directrice d’agence rapportée par SOS Racisme et publiée par Franceinfo.

Sur la globalité de l’enquête menée, la majorité des agences testées sont conscientes que la discrimination raciale est interdite par la loi, mais beaucoup prennent encore leurs libertés. Jean Marc Torrollion, président de la Fédération nationale de l’immobilier, s’est exprimé au micro de FranceInfo en s’efforçant de tirer le positif : « 51,5% ne discriminent plus et ce n’était pas le cas auparavant (…) évidemment on ne peut qu’être en colère quand on constate ce résultat là. Mais je crois que les progrès sont là et ils sont significatifs. »

SOS Racisme demande un durcissement des sanctions judiciaires : rappelons qu’actuellement en France la discrimination à la location est passible de 3 ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Il y a encore du chemin à faire en matière de tolérance et de respect des droits de l’Homme et du citoyen.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus