1. Accueil
  2. Actualités
  3. “Golden visa” : le programme de Chypre au cœur d’un scandale
Actualités

“Golden visa” : le programme de Chypre au cœur d’un scandale

Le programme « Golden Visa » de Chypre permet à tout étranger d'acheter un passeport chypriote en investissant dans le pays. Aujourd’hui il est au cœur d’un scandale international.

Chypre a vendu des passeports à des criminels, des personnes soupçonnées de corruption ou encore des fugitifs qui n’étaient pas légalement en droit d’en bénéficier, rapporte l’unité d’investigation du média qatari Al Jazeera dans une enquête révélant le scandale baptisé « Cyprus Papers ».

Les documents obtenus par Al Jazeera révèlent qu’environ 2500 individus ont obtenu le passeport chypriote entre 2017 et 2019, devenant ainsi des citoyens européens et leur permettant également de voyager librement dans 174 pays à travers le monde.

Le programme « Golden Visa » de Chypre permet à tout étranger d’acheter un passeport chypriote en investissant d’importantes sommes dans le pays.

Cependant, l’enquête d’Al Jazeera a identifié plusieurs individus ayant obtenu leur passeport chypriote peu de temps avant que des poursuites pénales ne soient engagées contre eux dans leur pays. Plusieurs d’entre eux vivaient en exil, ayant été inculpés par contumace.

Selon Al Jazeera, des dizaines de personnes ont acquis la nationalité chypriote alors qu’elles n’auraient légalement pas été en droit d’en bénéficier. Ils pourraient même être déchus de leur nationalité chypriote en raison d’activités criminelles effectuées après l’octroi de leur passeport.

Les demandes de nationalité chypriote provenaient du monde entier avec plus de 70 pays au total, précise Al Jazeera. Les pays comptant le plus grand nombre de demandes étaient la Russie (1 000), suivie par la Chine (500) puis l’Ukraine (100).

En outre plusieurs personnes en provenance du Royaume-Uni et des États-Unis, du Mali, du Maroc, d’Israël, de Palestine, d’Afrique du Sud, de Corée du Sud et d’Arabie saoudite figurent parmi les demandeurs de la nationalité chypriote durant cette période.

En réaction aux critiques de la Commission européenne et d’ONG, le gouvernement chypriote a affirmé avoir renforcé ses règles, avançant que chaque demande soumise dans le cadre du programme était conforme à la réglementation en vigueur à l’époque.

Le gouvernement de Chypre s’est également engagé à retirer la nationalité à certains bénéficiaires du passeport s’ils sont condamnés coupables d’actes répréhensibles graves. Ce juillet, le gouvernement a adopté une loi autorisant une telle déchéance de la nationalité.


Yacine Babouche.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus