1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. Halal : le gouvernement français accusé de stigmatiser les musulmans
Visas et Immigration

Halal : le gouvernement français accusé de stigmatiser les musulmans

En France, les propos du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin sur les produits Halal dans les supermarchés suscitent la polémique, y compris au sein du parti LREM du président Macron.

En France, au lendemain de chaque attentat terroriste, le gouvernement en place multiplie les actions et muscle son discours sur la lutte contre le terrorisme, l’islamisme et la radicalisation.

Le dernier attentat en date, dont été victime un enseignant près de Paris, a donné lieu à une série de mesures : décisions d’expulsions d’islamistes radicaux, arrestations, perquisitions, fermeture d’une mosquée à Pantin (en région parisienne)…

Cette fois, Gérald Darmanin, ministre français de l’Intérieur, ne s’est pas contenté d’évoquer la lutte contre le terrorisme et l’islamisme politique. Il s’en est pris directement à la communauté musulmane, à travers les produits Halal.

Darmanin choqué par les rayons Halal des supermarchés

Cette fois, le ministre n’a pas dénoncé des « actes de cruauté envers des animaux domestiques », comme on l’entend régulièrement en France. Il s’est tout simplement dit choqué par la présence de rayons Halal dans les super et hypermarchés français.

« Ça m’a toujours choqué de rentrer dans un hypermarché et de voir qu’il y a un rayon de telle cuisine communautaire. C’est comme ça que ça commence le communautarisme », a expliqué le ministre de l’Intérieur.

Gérald Darmanin n’a pas utilisé le mot Halal mais tout le monde a compris qu’il ciblait les produits conformes à la religion musulmane. Ce qui a suscité de vives réactions. Le ministre est accusé de chercher à stigmatiser la communauté musulmane. « Darmanin, de la rhétorique guerrière à la stigmatisation », titre ainsi le journal L’Humanité.

Harrissa et chorba…

« Darmanin a franchi mardi soir un nouveau palier dans son entreprise de stigmatisation des musulmans français. Que viennent faire la harissa et la chorba dans les suites de l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine ? », écrit Libération.

Les critiques émanent également du camp de Gérald Darmanin, le parti LREM du président Emmanuel Macron, rapporte ce jeudi la chaîne BFM TV.

« J’ai l’impression de commenter du Sarkozy, quand il parlait de double ration de frites », peste un cadre du mouvement macroniste, cité par la même source.

« Ce qui est problématique dans la déclaration de Darmanin, c’est qu’on touche à la vie quotidienne de millions de musulmans (…) Si notre réponse devient trop radicale, d’abord on ne pourra pas l’appliquer, et en plus on va stigmatiser plein de gens », ajoute un autre cadre.

Articles en Relation

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus