1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. Le meurtre d’une adolescente ébranle la communauté algérienne au Québec
Visas et Immigration

Le meurtre d’une adolescente ébranle la communauté algérienne au Québec

La vie n’est pas toujours rose pour les Algériens établis au Canada. Meriem Bendaoui, 15 ans, a été tuée dans une fusillade à Saint-Léonard, près de Montréal.

Le meurtre a ébranlé la communauté algérienne à Montréal, au Québec et dans tout le Canada. Il est vrai que la métropole du Québec devient de moins en moins sûre (5 personnes y ont été assassinées depuis le début de l’année selon la presse locale), mais personne ne comprend comment on ait pu s’en prendre à une jeune fille de cet âge. 

L’adolescente est originaire de Seddouk, dans la wilaya de Béjaïa. Elle est installée au Québec depuis deux ans. Son cas est atypique puisqu’elle n’a pas émigré avec ses parents comme l’ont fait des dizaines de milliers de familles algériennes ces dernières années. Elle a vit avec sa sœur, mariée et mère de trois enfants. Ses parents sont restés en Algérie. 

Articles en Relation

Son parcours scolaire depuis qu’elle est au Canada est exemplaire, témoignent ses proches. « Elle avait eu un 100 % la semaine dernière. Elle était contente. Elle voulait poursuivre des études pour avoir un travail avec un bel avenir », raconte son beau-frère, cité par le Journal de Montréal.

« On avait choisi le Canada pour sa tranquillité. On ne peut pas fuir son destin (…) Elle a voulu un meilleur avenir ici, elle n’est pas venue pour être assassinée au Canada. On fait confiance aux autorités », dit-il. Il n’y a pas que la famille de la victime qui est fortement touchée par ce drame. Toute la communauté algérienne et les habitants du quartier en sont ébranlés.

Mardi soir, ils étaient des dizaines à se recueillir sur les lieux du crime. Selon la presse locale, le corps de Meriem sera rapatrié en Algérie pour être inhumé.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus