1. Accueil
  2. Vidéos
  3. Les confidences d’une hôtesse de l’air algérienne (Vidéo)
Vidéos

Les confidences d’une hôtesse de l’air algérienne (Vidéo)

Le métier d’hôtesse de l’air suscite de l’admiration, mais aussi beaucoup de commentaires et de préjugés.

C’est ce que raconte, Inès Nafaï, une jeune algérienne qui est allée réaliser son rêve de travailler comme hôtesse de l’air dans une compagnie aérienne européenne.

Diplômée en biologie, rien ne prédestinait la jeune femme de 24 ans à devenir hôtesse de l’air. Pourtant, elle a finalement choisi de faire ce métier passionnant.

Inès a débuté sa carrière en octobre 2019. « Le métier d’hôtesse de l’air n’est pas un travail facile. Il faut être tout le temps disponible pour les passagers et pour les collègues », confie la jeune femme sur Jow+.

Selon elle, il n’y a pas de règles strictes pour faire ce métier. Au sein de la compagnie aérienne dans laquelle elle travaille, Inès a dû passer par un cycle de formation d’un peu plus de trois mois avant d’être déclarée apte à exercer dans un vol commercial.

Au sujet de la rémunération, la jeune femme confie qu’une hôtesse de l’air en Europe peut gagner entre 1500 et 4 000 euros. Inès évoque également les idées reçues sur le métier et les hôtesses de l’air en général. « On dit serveuse en vol, on dit que les hôtesses ne sont pas de bonnes familles etc ».

Le pire souvenir pour la jeune hôtesse, c’était le jour où elle a dû travailler avec un équipage qui ne parlait pas anglais. « Pendant plus de six heures de vol, je n’ai parlé à personne. J’étais toute seule à l’arrière de l’avion », raconte-t-elle.

Le premier vol après la fin du cycle de formation reste le meilleur souvenir pour la jeune femme. « Je n’oublierai jamais ce jour », confie-t-elle.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus