1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Reprise des vols Air Algérie : la proposition d’un spécialiste
Air Algérie

Reprise des vols Air Algérie : la proposition d’un spécialiste

La situation se complique. Les frontières de l’Algérie sont fermées depuis 13 mois en raison de la situation sanitaire. Les vols de rapatriement de la compagnie Air Algérie sont suspendus depuis le 1er mars dernier jusqu’à nouvel ordre, pour prévenir la propagation des variants du coronavirus.

En Algérie, après plusieurs semaines de stabilité, la situation sanitaire devient préoccupante. Les contaminations repartent à la hausse, avec 199 nouveaux cas annoncés hier vendredi 23 avril. C’est le double des moyennes enregistrées en mars dernier.

Plus grave encore, les variants progressent. En une semaine, 166 nouveaux cas de contaminations aux variants britannique et nigérian ont été détectés. Un chiffre sans doute inférieur à la réalité sur le terrain. De l’avis des spécialistes impliqués dans la lutte contre le covid-19, l’Algérie ne possède pas les moyens nécessaires pour détecter rapidement les cas de variants.

Vers un retour au confinement strict ?

Dans ce contexte, les spécialistes tirent la sonnette d’alarme. Le professeur Mohamed Belhocine, épidémiologiste et membre du Comité scientifique du ministère de la Santé, n’écarte pas un retour au confinement strict.

« La situation tend à montrer que c’est partout dans le pays que c’est ainsi. La situation est assez préoccupante et la possibilité d’un retour à un confinement strict n’est pas à écarter », a-t-il dit dans un entretien, publié jeudi 22 avril par le site TSA – Tout sur l’Algérie.

Un retour au confinement qui sera synonyme d’un maintien de la fermeture des frontières pour encore plusieurs mois. En effet, face aux variants, la seule arme efficace reste le vaccin anti-Covid.

Or, l’Algérie connait un retard considérable dans sa campagne de vaccination, avec seulement quelques milliers de personnes vaccinées depuis le début de l’année. L’objectif de vacciner 22 millions d’Algériens d’ici la fin de l’année est clairement hors d’atteinte.

Quelle solution pour les Algériens bloqués à l’étranger ?

Dans ce contexte, une question se pose : comment gérer les cas de milliers d’Algériens bloqués à l’étranger et qui attendent une reprise des vols ? Pour Dr Bekkat Berkani, membre du Comité scientifique, il est possible de reprendre les vols de rapatriement « en prenant les mesures qui s’imposent (PCR, isolement) ».

Les « consulats doivent s’assurer qu’il s’agit d’un véritable rapatriement et non pas des gens qui viennent pour des voyages d’agrément ou des visites inopinées », a-t-il ajouté, mercredi, dans un entretien à visa-algerie.com.

Pour sa part, le professeur Yacine Kheloui, chef de service pneumologie à l’EPH de Blida (hôpital Faubourg), estime qu’il y a une possibilité de reprendre les vols de rapatriement.

« Je pense qu’il y a possibilité de les ramener (NDLR : les Algériens bloqués à l’étranger), comme on a fait au début et de les mettre en quarantaine. Tout simplement. On peut les rapatrier et les placer en observation pendant 14 jours, et le problème est réglé », explique-t-il, ce samedi, sur TSA – Tout sur Algérie.

« La Chine a prouvé l’efficacité de cette stratégie. Ces voyageurs ne pourront rejoindre leurs familles qu’une fois le délai de 14 jours épuisé, suivi d’un contrôle. Il y a les tests antigéniques et en 20 minutes vous avez le résultat, donc cela ne nécessite pas une PCR. C’est donc possible de soulager nos concitoyens qui sont à l’étranger », a-t-il détaillé.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus