1. Accueil
  2. Actualités
  3. Royal Air Maroc craint la concurrence d’Air Algérie
Actualités

Royal Air Maroc craint la concurrence d’Air Algérie

Le PDG de la compagnie aérienne marocaine Royal Air Maroc (RAM), Abdelhamid Addou, a lancé un appel au gouvernement marocain pour un « soutien ferme » afin de faire face à la concurrence agressive des compagnies aériennes étrangères telles que Turkish Airlines, Ethiopian Airlines et Air Algérie, rapporte le site marocain article19.

« La RAM se doit de relever les défis d’une concurrence agressive aux risques avérés, notamment de la part des compagnies turque, algérienne et éthiopienne », a affirmé Abdelhamid Addou.

« La RAM a besoin d’urgence d’un soutien à long-terme notamment d’un contrat-programme pour améliorer ses performances et faire face aux concurrents partout y compris sur les destinations arabes et africaines », a estimé pour sa part le site marocain article19 dans son article sur le sujet.

Plaidant aussi pour un contrat-programme entre la Royal Air Maroc et le gouvernement marocain, qui tarde à se concrétiser depuis 2016, le site marocain h24info a de son côté estimé ce jeudi que la concurrence de la compagnie marocaine avec les autres compagnies aériennes africaines « s’intensifie, notamment avec Alger qui ambitionne dans un futur proche d’être le nouveau hub international du continent ».

Air Algérie, en proie à ses propres démons, semble ainsi être utilisée comme épouvantail pour pousser le gouvernement marocain à l’action.

« Cette navigation à vue de la compagnie aérienne profite aux autres concurrents africains, à l’instar de l’Algérie qui ambitionne de devenir le ‘’leader incontesté’’ en Afrique. Ce qui risque de se réaliser si la RAM ne réagit pas », s’alarme h24info.

Air Algérie « présente deux avantages de taille: premièrement, les subventions étatiques sur le kérosène en tant que pays pétrolier; deuxièmement, le fuseau horaire plus proche de l’Europe (un vol Alger-Paris dure 2h15 contre 3h05 pour Casablanca-Paris), soit une économie de temps pour les voyageurs et de kérosène pour la compagnie », indique la même source.

« Air Algérie bénéficie ainsi d’un ‘’appui inconditionnel’’ de l’Etat qui n’hésite pas à mettre la main à la poche pour faire de l’Algérie la nouvelle plaque-tournante aérienne reliant l’Afrique au reste du monde. 2,5 milliards de dollars (environ 25 milliards de dirhams) ont été alloués à la compagnie pour acquérir des avions supplémentaires », avance pour sa part le site h24info.

« Cet investissement permettra d’ouvrir de nouvelles lignes avec le Tchad, le Cameroun et le Gabon, soit des marchés traditionnellement couverts par la RAM », s’alarme encore la même source.


Rédaction

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus