1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. Un couple d’Algériens condamné en France après une série de cambriolages
Visas et Immigration

Un couple d’Algériens condamné en France après une série de cambriolages

Un Algérien, décrit comme un cambrioleur inexpérimenté, a été arrêté pour avoir participé à plusieurs cambriolages en France. Sa compagne a été condamnée pour recel.

Un Algérien âgé de 47 ans, décrit comme un cambrioleur « novice », a été condamné par le tribunal d’Évreux en France. Il était poursuivi pour avoir commis plusieurs cambriolages dans le département de l’Eure, en région Normande, rapporte le média en ligne Actu.fr.

L’Algérien est originaire d’Oran. Il faisait partie d’une équipe de cambrioleurs, auteurs de cinq vols commis en août 2019. Il travaillait aussi illégalement comme peintre de bâtiment, pour subvenir aux besoins de sa compagne de 28 ans et son enfant en bas âge.

L’Algérien a été trahi par son ADN

Lors d’un vol, datant de février 2019, l’Algérie, cambrioleur inexpérimenté, s’était blessé en cassant une fenêtre lors d’un vol. Les gendarmes ne l’ont pas arrêté mais ils avaient prélevé son ADN sur les lieux. C’était sa première erreur.

Après une éclipse de quelques mois, il reprend les cambriolages. Cinq vols avec effraction ont été commis pendant le mois d’aout 2019. Les dommages sont estimés à plus de 100 000 euros.

Durant ces cambriolages, il commet une seconde erreur. Il offre à sa compagne un téléphone portable volé. C’est grâce à cet appareil que les gendarmes ont pu déterminer que les contacts restés en mémoire se trouvaient systématiquement près des maisons cambriolées.

« J’ai mis ma puce dans le portable et il ne fonctionnait pas. Alors je suis allée chez un réparateur qui m’a dit que le téléphone était vraisemblablement volé. Je m’en suis rapidement débarrassée en l’envoyant au pays », a expliqué la compagne de l’Algérien devant le tribunal.

La femme de 28 ans, également d’origine algérienne, était poursuivie pour recel. Elle a nié être au courant des activités criminelles de son compagnon. « Il me disait qu’il allait travailler à Paris. Moi, je ne peux pas travailler en raison d’une maladie de longue durée, mais aussi parce que je dois effectuer toutes les démarches pour obtenir les papiers de séjour », ajoute-t-elle.

Selon son avocat, l’Algérien « jouait le rôle de guetteur ». Quant à l’accusé il s’est défendu en déclarant qu’il était « très naïf », et qu’il n’a fait que « suivre les autres ».

Le procureur a requis deux ans de prison et une interdiction de territoire français pour le cambrioleur. Finalement, il écope d’un an de prison ferme et sa compagne de deux mois avec sursis.

Lire aussi : France : un voleur de voitures algérien, qui « espérait plus d’attentats », condamné

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus