1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Aérien : la fin du quasi-monopole d’Air Algérie actée
Air Algérie

Aérien : la fin du quasi-monopole d’Air Algérie actée

C’est désormais acté. On se dirige à coup sûr vers la fin du quasi-monopole d’Air Algérie sur le transport aérien algérien.

Tassili Airlines présente depuis plusieurs années déjà ne peut pas être considéré comme un véritable concurrent pour Air Algérie. La filiale de Sonatrach est beaucoup plus centrée sur le domestique et le transport vers le Sud où se trouvent les installations pétrolières de sa maison mère.

Air Algérie en quasi-monopole depuis 2003

Concrètement, Air Algérie est seule depuis la disparition de Khalifa Airways en 2003. Comme on le sait déjà, le gouvernement compte mettre fin à cette situation en ouvrant la porte aux investisseurs privés dans le secteur du transport aérien.

Les services du ministère des transports ont commencé à recevoir les dossiers des investisseurs dans ce domaine depuis un certain moment déjà. Invité de la chaîne Echourouk News ce mardi 02 novembre, le ministre des transports Aissa Bekkaï a abordé cette question.

Accord de principe pour neuf dossiers

Le ministre des transports a annoncé que ses services ont donné leur accord de principe pour neuf dossiers de création de compagnies aériennes privées. Si Fly WestAF, compagnie low cost, figure parmi les dossiers pré-acceptés, on ignore pour le moment l’identité des huit autres candidats à l’investissement dans le domaine du transport aérien.

Le ministre n’a pas donné de précision sur le lancement concret des activités de ces compagnies.

Il faut savoir que la situation est la même pour le transport maritime où Algérie Ferries règne sans partage. Le gouvernement est aussi intéressé par l’entrée en lice du privé dans ce secteur. C’est dans cette optique que sept dossiers (transport maritime des voyageurs et de marchandises) ont reçu l’accord de principe du ministère des transports, a annoncé Aissa Bekkaï en précisant que cela se fera sous la règle du 51/49 pour les investisseurs étrangers.

Le ministre a annoncé une révision des textes de loi qu’il a jugé « bureaucratiques ». « Nous allons faire en sorte de faciliter l’investissement. Il y aura de nouveaux cahiers de charges ». a-t-il déclaré à ce propos.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus