1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Air Algérie : voici combien coûte le billet Paris – Alger
Air Algérie

Air Algérie : voici combien coûte le billet Paris – Alger

Les vols spéciaux de rapatriement se poursuivent entre la France et l’Algérie dans les deux sens. La compagnie ASL Airlines a annoncé, mardi 2 février, la poursuite de son programme de vols entre l’Algérie et la France jusqu’au 27 mars prochain.

De son côté, Air Algérie, sans l’avoir annoncé officiellement, poursuit également ses vols spéciaux depuis Paris.

En plus des deux vols quotidiens depuis Paris Orly lancés le 23 décembre, Air Algérie a ajouté, en janvier, un troisième vol quotidien depuis la capitale française, mais à partir de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle.

Articles en Relation

Ce vol est réservé notamment aux ressortissants algériens des autres villes françaises ainsi qu’à ceux qui résident dans les autres pays du monde. Cette troisième desserte a été programmée pour soulager l’aéroport d’Orly notamment après la suspension d’une grande partie des vols prévue dans le cadre de la sixième phase de rapatriement.

Air Algérie : le prix du billet de rapatriement depuis Roissy

Pour pouvoir embarquer à bord de ce vol, les passagers doivent s’inscrire au niveau du consulat de leur ville de résidence et vérifier que leur nom figure bien sur la liste finale. Il devra ensuite acheter son billet auprès d’une agence Air Algérie ou directement à l’aéroport le jour du départ.

Le prix du billet pour un aller simple entre Roissy Charles de Gaulle et l’aéroport Houari Boumediene d’Alger coûte 381 euros pour une personne adulte, comme on a pu le constater sur une copie d’un billet d’avion pour la date du 4 février.

Les voyageurs sont tenus de présenter un test PCR négatif datant de moins de 72 heures avant le départ. Ils doivent également remplir les conditions comprises dans les nouvelles mesures décidées par le gouvernement français et qui sont entrées en vigueur il y a quelques jours seulement.

Les passagers en partance vers Alger doivent justifier leur déplacement parmi la série de « motifs impérieux » qui leur permettront d’embarquer. Ces mesures s’appliquent uniquement aux résidents en France. Les Algériens qui ont voyagé avec un visa ne sont pas soumis à ces mesures.

Les opérations de rapatriement devraient se poursuivre jusqu’à la fin du mois de février. Le Dr Berkani Bekkat, qui a appelé à la poursuite de ces vols spéciaux, a préconisé des mesures d’isolement de sept jours pour les passagers en provenance de France où la situation sanitaire s’est détériorée ces dernières semaines après l’apparition de nouvelles souches du virus.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus