1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Algériens bloqués à Roissy : un député refoulé de la zone internationale
Air Algérie

Algériens bloqués à Roissy : un député refoulé de la zone internationale

Des ressortissants algériens sont bloqués depuis le 26 février dernier dans la zone internationale de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle, près de Paris.

Arrivés de Londres, ils ont été empêchés d’embarquer sur les derniers vols de rapatriement de la compagnie Air Algérie. Le Royaume-Uni venait d’être inscrit sur la liste rouge par les autorités algériennes en raison du variant britannique.

Depuis, aucune solution n’est en vue. Saisie par les voyageurs, la justice française a donné raison à Air Algérie. Selon le juge du tribunal de Bobigny, en banlieue parisienne, il s’agit d’un « cas de force majeure », la compagnie aérienne algérienne n’ayant fait qu’appliquer une décision des autorités algériennes prise dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

Articles en Relation

La majorité des voyageurs a quitté la France

Avec l’arrivée du Ramadan, les voyageurs espéraient un geste des autorités algériennes. En vain. En l’absence d’une solution, la majorité de ce groupe d’Algériens a quitté le territoire français, notamment pour la Tunisie, a annoncé Alexandre André, l’un de leurs avocats, cité ce mardi soir par l’agence AFP.

Désormais, ils ne sont plus que six voyageurs dans la zone internationale de l’aéroport de Roissy, selon l’avocat. « Ils ne peuvent pas partir en Angleterre faute de visa et de moyens. Ils ne peuvent pas non plus sortir de l’aéroport pour aller chez leur famille à Paris », a expliqué Me André. Leur quotidien est « un enfer », a insisté Me Karima Hadj Said, l’autre avocate des voyageurs.

Articles en Relation

Ce mardi 13 avril, ils ont passé leur premier jour de Ramadan dans la zone internationale de l’aéroport de Roissy. La zone étant inaccessible au public, c’est le groupe APD (Aéroports de Paris) qui se charge de fourniture de la nourriture aux Algériens bloqués.

Un député français empêché de leur rendre visite

Ce mardi après-midi, Aurélien Taché, un député français, a tenté de leur rendre visite, mais il a été empêché d’accéder à la zone internationale de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle. C’est le préfet de police de Paris qui a pris cette décision, provoquant la colère de l’élu du Val-d’Oise.

Selon le député, qui a annoncé vouloir saisir le président Emmanuel Macron, « la France laisse des familles qui ne peuvent rentrer en Algérie vivre dans des conditions indignes depuis 2 mois ». « Les autorités françaises doivent prendre leurs responsabilités en offrant un accès aux soins et un hébergement », a déclaré Aurélien Taché.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus