1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Algériens bloqués à Roissy : une nouvelle proposition soumise aux autorités
Air Algérie

Algériens bloqués à Roissy : une nouvelle proposition soumise aux autorités

Le calvaire des ressortissants algériens bloqués au niveau de la zone internationale du terminal 2 E de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle se poursuit.

Alors qu’au départ, ils étaient 27, ils ne sont désormais plus que cinq. La majorité d’entre eux ont préféré quitté l’enceinte aéroportuaire à la veille du mois de ramadan. Un autre passager a quitté l’aéroport dimanche dernier, selon leur avocate Me Karima Hadj Said, citée par le journal El Watan.

Actuellement, trois femmes – une mère et ses deux filles- et deux hommes sont toujours bloqués à l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle. Les trois femmes « rentraient ensemble spécialement pour voir leur père âgé et malade », explique Me Hadj Said.

Un des deux hommes bloqués était en situation irrégulière au Royaume-Uni et le deuxième est un travailleur saisonnier qui a décidé de regagner l’Algérie.

Une nouvelle demande soumise à l’ambassade d’Algérie

Les tractations menées avant le Ramadan pour arriver à une solution à l’amiable s’était heurtée à l’entêtement des deux parties. L’ambassade d’Algérie en France, qui représente les autorités algériennes, campait sur sa proposition, à savoir prendre en charge le retour vers l’Angleterre tous frais compris. De leur côté, les voyageurs bloqués insistaient pour partir en Algérie et refusaient toute autre solution.

A présent qu’il ne reste que cinq ressortissants bloqués à l’aéroport de Paris Charles de Gaulle, une nouvelle demande a été soumise par les avocats des voyageurs au niveau de l’ambassade d’Algérie en France dans l’espoir de trouver une solution.

« Nous avons soumis notre requête mercredi dernier, afin que l’Etat algérien propose une solution convenable et satisfaisante à nos clients. Nous attendons toujours la réponse !», explique Me Karima Hadj Said dans des déclarations faites pour le quotidien El Watan ce mardi 20 avril.

L’avocate souligne le caractère urgent de cette affaire « en plein mois de Ramadan ». « C’est hallucinant de voir que le gouvernement algérien est, à ce point, incapable de protéger ses enfants. J’ai à la fois de la peine et de la colère », ajoute-t-elle.

Feuilleton interminable

Ni les différents appels relayés par la presse en Algérie comme en France, ni les interventions de parlementaires Algériens et Français, n’ont permis de faire réagir les autorités des deux pays.

Les autorités algériennes considèrent que les voyageurs sont fautifs et qu’ils avaient été prévenus par Air Algérie et devaient de ce fait revenir au Royaume-Uni. Les Français, de leur côté, y voient une affaire « algéro-algérienne » dans laquelle il ne faudrait mettre son nez d’autant plus que les relations entre les deux pays sont un peu tendues depuis plusieurs semaines.

En l’absence de solutions, la majorité des voyageurs, résignés, ont préféré quitter le terminal 2 E de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle. Certains sont revenus au Royaume-Uni, d’autres ont rejoint la Tunisie et le Maroc dans l’espoir de regagner l’Algérie par la frontière terrestre.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus