Allemagne : les expulsions d’étrangers en forte baisse

Le :

En Europe, chaque pays a adopté une stratégie différente concernant les sans-papiers en cette période d’épidémie de coronavirus. Si le Portugal et l’Italie ont décidé de régulariser massivement leurs migrants, l’Allemagne refuse l’idée même d’une suspension générale des expulsions des étrangers en situation irrégulière.

 

Le gouvernement a seulement accepté de suspendre les expulsions vers certains pays comme l’Afghanistan.

 

Toutefois, en raison de la fermeture des frontières et de la suspension des vols, les expulsions ont fortement baissé. Durant les trois premiers mois de l’année, les autorités ont expulsé plus de 4 000 personnes vers leurs pays d’origine ou d’autres pays de l’UE au premier trimestre, rapporte ce samedi Info Migrants.

 

Cela représente une baisse de 27% par rapport à la même période de l’année dernière, précise la même source qui cite les chiffres transmis par le gouvernement allemand à des députés du Parlement.

 

La décision de poursuivre les expulsions dans le contexte est vivement critiquée par le parti d’extrême gauche Die Linke, qui a été à l’origine de la question posée au Parlement pour obtenir ces nouvelles statistiques. Pour la députée Ulla Jelpke, « dans beaucoup de pays d’origine ou de transit, les réfugiés ne sont pas seulement victimes de persécution, de guerre et d’un manque de perspective : les systèmes de santé aussi n’y fonctionnent pas ».

 


Karim I.

Partager sur :
Quoi de neuf ?