1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. Espagne : un parti demande la suspension des visas pour les Algériens et les Marocains
Visas et Immigration

Espagne : un parti demande la suspension des visas pour les Algériens et les Marocains

Les côtes espagnoles enregistrent depuis plusieurs mois l’arrivée massive d’embarcations en provenance de la rive sud de la Méditerranée, notamment d’Algérie et du Maroc, les Tunisiens préférant les côtes italiennes, plus proches de leur pays.

La situation est devenue intenable pour les autorités provinciales des régions côtières du sud de l’Espagne. Elles ont déjà réclamé l’intervention du pouvoir central à Madrid pour suivre l’exemple de la France et négocier des solutions avec les gouvernements des pays du Maghreb.

L’extrême droite réclame la suspension des visas

Le parti d’extrême droite Vox, présidé par Santiago Abascal, va encore plus loin. Il a réclamé lors d’un débat de la commission des affaires étrangères au Parlement espagnol, des mesures urgentes pour freiner l’arrivée des migrants en provenance d’Afrique du Nord, selon le journal La Razon.

Vox demande la suspension pure et simple de la délivrance des visas pour les ressortissants algériens, marocains et mauritaniens dont les compatriotes arrivent massivement sur les côtes espagnoles de manière clandestine.

Cette mesure vise à convaincre les gouvernements de ces pays d’accepter le retour de leurs citoyens entrés illégalement en Espagne et qui seraient expulsés par les autorités ibériques, selon la même source.

Des sanctions économiques contre l’Algérie, le Maroc et la Mauritanie

Le parti VOX demande au gouvernement de coalition de gauche, qui regroupe le Parti socialiste et Podemos de Pablo Iglesias, plus de fermeté. La formation politique d’extrême droite, qui a gagné du terrain ces dernières années, réclame également des sanctions économiques contre l’Algérie, le Maroc et la Mauritanie.

Vox veut aussi que le gouvernement espagnol dénonce auprès des organismes internationaux ce qu’il a qualifié d’agression contre l’Espagne par ces trois pays qui ne contrôlent pas le départ de migrants vers les côtes espagnoles.

Un syndicat de police réclame des mesures

Il appelle également à ce que les hautes autorités espagnoles décrètent la crise migratoire comme touchant à la sécurité nationale en vertu d’une loi qui permettrait de mobiliser les moyens humains et financiers nécessaires pour protéger et prévenir contre l’arrivée massive des migrants sur le sol espagnol.

Un syndicat de police espagnol est monté récemment au créneau pour demander au gouvernement espagnol d’être plus ferme et d’exiger de l’Algérie d’accueillir ses migrants. Il appelle le gouvernement à recourir au chantage au visa comme envisagent de faire les autorités françaises.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus