1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Faut-il rouvrir les frontières ? Des Algériens s’expriment – Vidéo
Air Algérie

Faut-il rouvrir les frontières ? Des Algériens s’expriment – Vidéo

Les frontières de l’Algérie sont fermées depuis le 17 mars dernier. Hormis des vols de rapatriement d’Air Algérie réservés uniquement aux Algériens bloqués à l’étranger après avoir effectué un voyage avec un visa, les liaisons aériennes internationales sont suspendues.

Les vols domestiques d’Air Algérie ont repris dimanche 6 décembre, après plus de huit mois de suspension, mais la reprise ne concerne pas l’international.

Faut-il rouvrir les frontières et autoriser les vols internationaux ? Neuf mois après la décision de fermer l’espace aérien, les avis divergent chez les Algériens. Entre ceux qui pensent qu’il faut rouvrir les frontières aux Algériens et ceux qui considèrent que ce n’est toujours pas le bon moment de reprendre un trafic aérien régulier. Chacun y va de ses arguments.

Articles en Relation

Au-delà des opinions des uns et des autres, la question de la réouverture de l’espace aérien passionne en Algérie. Il faut dire qu’une importante communauté algérienne vit à l’étranger et les Algériens voyagent beaucoup ces dernières années.

Air Algérie doit-elle reprendre ses vols internationaux ?

Lundi 14 décembre, la chaîne France 24 a consacré un reportage à ce sujet qui alimente les débats en Algérie. Selon le média français, beaucoup d’Algériens attendent avec impatience la date du 27 décembre. Fin novembre, un faux télex faisant état du retour des vols internationaux le 27 décembre avait fait le tour de la toile et il a même été repris par les plusieurs médias. Mais la date a été démentie.

Des citoyens interrogés dans les rues d’Alger donnent leur avis sur la question. Pour les partisans de la réouverture, il faut permettre la reprise des vols internationaux pour que les Algériens qui se trouvent à l’étranger puissent retrouver leurs familles.

L’argument économique est également avancé. « Il est temps de vaincre la phobie du coronavirus », lâche une dame d’un certain âge au micro de la chaîne française. Au vu de l’arrivée des vaccins, il n’y a pas de raison de garder les frontières fermées, d’après un jeune homme.

D’autres estiment au contraire qu’il faut maintenir l’espace aérien fermé afin de ne pas aggraver la situation sanitaire déjà fragile en Algérie. ‘’Parmi les raisons de la propagation du covid -19, il y a les aéroports’’, tranche une jeune femme. Un autre citoyen pense qu’il faudrait peut-être patienter deux ou trois mois avant d’ouvrir.

Pas de reprise avant la vaccination !

Dans un entretien accordé à la radio nationale, le président de l’agence nationale de la sécurité sanitaire, le Pr Kamel Sanhadji a affirmé que la reprise des vols à l’international ne pourrait avoir lieu avant la campagne de vaccination.

« L’ouverture des frontières nécessitera la mise en place d’un passeport sanitaire qui comprend la vaccination obligatoire pour tous les voyageurs », a-t-il ajouté à ce sujet.

Le membre de la cellule de suivi du ministère de la Santé, le Dr Berkani Bekkat, estime de son côté que la campagne de vaccination va prendre un peu de temps.

La reprise du trafic aérien international qui fait débat en Algérie reste entre les mains des hautes autorités du pays. C’est ce qu’a rappelé le ministre des Transports Lazhar Hani à la radio nationale lundi.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus