1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Reprise des vols : 4 obstacles sur la route du voyageur algérien
Air Algérie

Reprise des vols : 4 obstacles sur la route du voyageur algérien

L’année 2020 touche à sa fin. Elle a été marquée par l’épidémie de la covid-19 qui a provoqué une fermeture des frontières et la suspension des vols internationaux pendant plusieurs mois. L’Algérie a fermé ses frontières le 17 mars dernier, soit depuis maintenant bientôt neuf mois.

Depuis mars dernier, les visas de tourisme ne sont plus délivrés par les consulats étrangers. Les titulaires de visas touristiques ne peuvent pas voyager dans les vols spéciaux.

Comment se présente l’année 2021 ? Un peu partout dans le monde, on se prépare en vue d’une reprise progressive du trafic aérien, avec une accélération dès l’été prochain, grâce à l’arrivée des vaccins contre la covid-19.

Articles en Relation

L’Algérie ne devrait pas être en reste. L’arrivée du vaccin devrait permettre une reprise progressive des vols internationaux, à certaines conditions.

Néanmoins, la reprise tant attendue du trafic aérien à l’international ne sera pas synonyme d’une reprise des voyages au même rythme qu’avant la crise. Les voyageurs algériens devront également faire face à quatre obstacles importants. Les voici.

  1. Moins de visas Schengen pour les Algériens

Depuis trois ans, la France délivre de moins en moins de visas Schengen aux Algériens. Selon les chiffres les plus récents fournis par le consul général de France en Algérie, le nombre de visas accordés a connu une baisse de 7,5 % entre 2018 et 2019. La baisse avait été encore plus importante entre 2017 et 2018 où elle avait atteint 30 %.

Officiellement, cette baisse constatée depuis 2018 est due à des considérations purement techniques. Mais on vient d’apprendre qu’il s’agit d’une décision politique prise au plus haut niveau de l’État français.

Auditionné par le sénat, le ministre français de l’Intérieur a, en effet, révélé que la réduction du nombre de visas était une décision politique du président français Emmanuel Macron. « Le président de la République a pris une décision très forte, l’année dernière, sur la réduction du nombre de visas à l’encontre de l’Algérie », a-t-il affirmé.

  1. Flambée de l’euro face au dinar sur le marché noir

Après des mois de stagnation, l’euro est reparti à la hausse face au dinar algérien sur les marchés officiel et parallèle. La reprise partielle du trafic aérien ainsi que l’annonce de la programmation des vols de rapatriement ont eu pour effet de booster la monnaie étrangère face au dinar sur le marché noir.

Sur le marché noir, l’euro a atteint 207 dinars algériens tandis que le dollar est échangé à 173 dinars. L’expert en économie Abderrahmane Mebtoul, dans une interview accordée au site La Patrie News, estime que l’euro pourrait atteindre 240 dinars algériens en cas de retour des vols internationaux.

D’après Mohamed Haichour, un autre expert a également prévu une hausse historique de l’euro face au dinar dans des déclarations accordées au même média. Pour lui, la reprise des vols internationaux conduira à une forte demande sur le marché parallèle ce qui conduira à une pénurie de devises.

« De ce fait, le marché noir va être régulé selon l’offre. Cela va sans dire. Le prix d’un euro sera égal à 300 dinars algériens », affirme-t-il.

Cette hausse, si elle venait à avoir lieu, signifie tout simplement que le pouvoir d’achat du voyageur algérien à l’étranger va s’effriter d’avantage qu’il ne l’est déjà à cause de la dévaluation du dinar.

  1. La vaccination en Algérie prendra du temps

Pr Kamel Sanhadji, président de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire, a écarté, dans ses déclarations à la radio national, l’hypothèse d’une reprise des vols internationaux avant la vaccination.

L’expert a également annoncé que l’Algérie allait adopter le passeport sanitaire covid-19 que l’Agence internationale du transport aérien, l’IATA, dont Air Algérie est membre, compte lancer au début de l’année 2021.

Si le ‘’travel pass’’ est adopté, la vaccination deviendra obligatoire pour voyager. Interrogé par visa-algerie.com, le membre de la cellule de suivi du ministère de la Santé, le Dr Berkani Bekkat, a également affirmé que la reprise n’interviendra pas avant la vaccination qui risque de prendre un peu de temps, selon lui. « Ce n’est pas demain la veille », a-t-il dit.

  1. Air Algérie : vers une hausse des prix des billets ?

Après plus de neuf mois d’arrêt, les compagnies aériennes à travers le monde ont essuyé des pertes colossales pendant cette crise sanitaire. C’est aussi le cas d’Air Algérie, dont les caisses sont vides.

Alors qu’une reprise est envisageable après l’adoption du « travel pass » de l’association IATA, les compagnies pourraient avoir recours à l’augmentation des prix des billets pour amortir les pertes occasionnées par neuf mois d’inactivité.

Cela pourrait être le cas d’Air Algérie et des autres compagnies qui desservent l’Algérie, comme Air France, ASL Airlines, Turkish Airlines, Emirates…

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus