1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Frontières fermées : le désarroi d’une Algérienne bloquée aux USA
Air Algérie

Frontières fermées : le désarroi d’une Algérienne bloquée aux USA

Depuis lundi 5 avril, les autorisations d’entrée en Algérie pour les proches des personnes décédées ne sont plus délivrées. Les vols de rapatriement de la compagnie Air Algérie sont également suspendus depuis le 1er mars pour une durée indéterminée.

Depuis plusieurs jours, les appels de détresse des Algériens bloqués à l’étranger et qui sont empêchés d’assister à l’enterrement de leurs proches se succèdent sur les réseaux sociaux.

Même l’ex-joueur de l’équipe nationale, Hassan Yebda, a dû lancer un appel sur les réseaux sociaux pour être autorisé à accompagner la dépouille de son père décédé en France. Il a été entendu. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde.

Seule et sans ressources aux États-Unis

Cette fois-ci, c’est une maman qui était au chevet de son fils cancéreux aux États-Unis jusqu’à sa mort, qui se retrouve bloquée ne pouvant pas accompagner la dépouille de son fils faute d’autorisation d’entrée en Algérie.

Dans une vidéo relayée sur Facebook, des membres de la communauté algérienne établie aux États-Unis lancent un appel aux autorités afin d’autoriser la maman à assister à l’enterrement de son fils et rentrer chez elle en Algérie. En plus d’avoir perdu son fils, la maman vit dans une situation difficile.

« Aux États-Unis, elle n’a ni travail ni revenus. Elle est venue en visa de tourisme pour être au chevet de son fils. Il faut qu’elle rentre pour enterrer son fils et rentrer chez elle. Cela fait une année et demie qu’elle n’a pas vu son mari et ses autres enfants », témoigne un membre de la communauté algérienne établie à New York en affirmant que le problème n’est pas d’ordre financier mais administratif.

De plus en plus de cas

Le cas de la mère de Redouane, décédé à l’étranger, est loin d’être isolé. Plusieurs personnes se trouvent empêchées d’accompagner les dépouilles de leurs proches depuis que les autorités ont décidé d’annuler les autorisations d’entrée.

Malgré les appels de détresse sur les réseaux sociaux, rien de nouveau du côté des autorités à ce sujet. Les Algériens établis à l’étranger sont dans l’incapacité d’entrer au pays depuis le 1er mars dernier suite à la suspension des vols de rapatriement après l’apparition des premiers cas de variant britannique.

Les proches de personnes décédées sont ainsi obligés d’envoyer les corps de leurs parents seuls dans les avions des compagnies étrangères encore autorisées à voler vers l’Algérie sans pouvoir les accompagner.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus