1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. L’incroyable histoire d’un Algérien « adopté » par une famille en Espagne
Visas et Immigration

L’incroyable histoire d’un Algérien « adopté » par une famille en Espagne

Malgré le drame humain et les nombreux morts chaque année au large de la Méditerranée, l’immigration clandestine regorge aussi de belles histoires qui méritent d’être racontées.

Comme celle de Larbi, un jeune algérien qui a tenté l’aventure de rejoindre l’autre rive de la Méditerranée à bord d’une embarcation au risque de perdre sa vie. Son incroyable histoire a été racontée ce vendredi 9 avril par le journal El Español.

« C’est mon enfant… »

Arrivé en provenance des côtes d’Arzew près d’Oran, Larbi, tout juste la vingtaine, a effectué un long et dangereux périple. Vingt-heures à bord d’une embarcation pour un voyage qui a coûté environ 1 000 euros à son grand frère en Algérie.

Articles en Relation

Labri a risqué sa vie pour trouver un emploi en Espagne, dans le but d’envoyer de l’argent à son père malade et à ses deux frères. Mais il a fini par trouver ce qu’il aimait le plus et que la vie lui a pris par une maladie quand il n’avait que 14 ans : une mère.

« C’est mon enfant », clame Pilar, 44 ans, mère de deux enfants qui a accueilli le jeune homme sous son toit.  « Elle est comme ma mère. Je donnerais ma vie pour elle », raconte Larbi pour le journal El Español en montrant son répertoire de contact sur son smartphone sur lequel il a marqué ‘Maman‘ sur le numéro de Pilar.

Articles en Relation

Le jeune homme raconte avoir risqué sa vie lors du long voyage qui l’a mené d’Algérie jusqu’en Murcie, en Espagne, lorsque à court de carburant, il avait côtoyé la mort avec la dizaine de jeunes migrants qui étaient avec lui ce jour-là.

L’espoir d’une régularisation

Le plus grand luxe de la nouvelle vie de Labri en Europe était de maintenir une coutume de son pays : boire du café. « Chaque après-midi, je le voyais sur la terrasse, assis sans compagnie, prenant un solo et fumant une cigarette », raconte Pilar, serveuse de la cafétéria El Muelle, située sur le port de Mazarrón, et qui est la propriété de son conjoint, Juan. « Un jour, je l’ai vu sur le port. Il ne venait pas sur la terrasse parce qu’il n’avait pas d’argent et je l’ai invité », raconte la mère de famille.

Chaque soir, cette mère, qui sait à quel point la vie est dure parce qu’elle a dû surmonter un cancer de l’utérus, se posait la même question quand elle voyait le garçon tourner dans le coin : « Je ne savais pas où il vivait, quand je lui ai demandé et qu’il a dit qu’il allait dans une grotte près du phare, je me suis mise à pleurer ».

Depuis, l’Algérien a rejoint la famille espagnole. Pilar, qui a adopté le jeune Larbi parmi les siens, espère régulariser sa situation et l’aider à obtenir un titre de séjour en racontant cette fabuleuse histoire.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus