1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Navires Algérie Ferries presque vides : la polémique continue
Voyages et Tourisme

Navires Algérie Ferries presque vides : la polémique continue

En plus des difficultés opérationnelles, Algérie Ferries connaît une certaine instabilité au sommet de sa hiérarchie. Deux PDG, Ahcène Graïria et Kamel Issaad, ont été démis de leurs fonctions en l’espace de neuf mois.

Le dernier PDG, Kamel Issaad, a été limogé début juin pour comportement « portant atteinte à l’image du pays et aux intérêts de la compagnie », pour reprendre les termes utilisés dans le communiqué de la Présidence de la République.

Quelques jours après sa mise à l’écart, on apprenait qu’une traversée Marseille – Alger de la compagnie maritime Algérie Ferries était arrivée presque vide, avec seulement 75 passagers. Au même moment, le navire de la compagnie maritime concurrente Corsica Linea était arrivé à Alger plein à craquer.

Décidément, le phénomène ne s’est pas arrêté après le limogeage de Kamel Issaad. Dans une vidéo diffusée, ces dernières heures, sur les réseaux sociaux, on y voit le parking réservé aux voitures enregistrées pratiquement vide. L’auteur de la vidéo parle de 35 véhicules et quelques passagers seulement à bord du géant Badji Mokhtar capable de transporter 1800 passagers et 600 véhicules.

Algérie Ferries peine-t-elle à remplir ses navires au départ de Marseille ?

D’autre part, on apprend également l’annulation de la traversée Marseille – Béjaïa du 16 juin prochain selon le témoignage d’un internaute. La compagnie nationale maritime n’a pas donné d’explication suite à cette décision.

Y a-t-il un problème de taux de remplissage à bord des navires d’Algérie Ferries actuellement en provenance de France ? Une hypothèse possible bien que la compagnie n’a pas communiqué sur le sujet. Il y a quelques jours, le directeur commercial d’Algérie Ferries Karim Bouzenad avait annoncé que les traversées du mois de juillet étaient à 90 % complètes.

La forte affluence pourrait donc débuter à partir de la deuxième moitié du mois de juin. Une question pratique se pose dans ce cas. Pourquoi envoyer le navire Badji Mokhtar 3 alors qu’on connaît que le taux de remplissage n’est pas important ? N’est-il pas plus judicieux de le garder pour les fortes affluences et de le remplacer temporairement par les navires remis dernièrement en service ?

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus