1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Reprise des vols Air Algérie : ce qui doit être amélioré
Air Algérie

Reprise des vols Air Algérie : ce qui doit être amélioré

Après plus de quatorze mois de fermeture, les frontières algériennes rouvriront partiellement à partir du 1er juin prochain.

Pour l’heure, les détails de cette réouverture n’ont pas été dévoilés. Les autorités devraient faire des annonces d’ici le début de la semaine prochaine.

Depuis le mois de mars 2020, au début de la crise sanitaire, le trafic aérien international est réduit aux différentes opérations de rapatriement effectuées par Air Algérie et des compagnies aériennes étrangères.

Articles en Relation

Vols Air Algérie : ce qui est critiqué

Air Algérie s’est vu confier des opérations de rapatriement de grande envergures, mais dont la gestion avait suscité des critiques, notamment de la part de la communauté algérienne établie à l’étranger.

    1. L’instauration d’une autorisation pour que les ressortissants algériens rentrent en Algérie est certainement la mesure la plus critiquée. Les membres de la communauté et même des élus sont montés au créneau à plusieurs reprises pour demander sa suppression. Avec un protocole sanitaire renforcé qui stipule un double dépistage et la réduction du délai du test PCR négatif de 72 h à 36 h avant le départ en plus d’une situation épidémiologique stable, les autorités ont des garanties pour une bonne gestion des passagers en provenance de l’étranger. La suppression des autorisations pourrait éviter les drames humains des dépouilles mortelles envoyées seules à bord des avions vers le pays comme cela a été le cas ces dernières semaines.

    2. Autre point important que les autorités doivent améliorer : la communication concernant la programmation des vols. C’est un domaine où les pouvoirs publics ont failli lors des précédentes opérations. Des décisions importantes comme la suspension des vols de rapatriement le 1er mars dernier n’ont pas été communiquées à l’opinion publique à titre d’exemple. Cette communication défaillante a été à l’origine d’un long feuilleton désolant qui a vu des Algériens bloqués à l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle pendant plus de deux mois.

Pourquoi pas une ouverture durable et contrôlée ?

Cette réouverture s’annonce comme un véritable test pour les autorités. La réussite de la reprise partielle des vols pourrait amener les pouvoirs publics à une ouverture dans la durée.

« Comme les choses avancent positivement des deux côtés, les voyages entre l’Algérie et la France pourraient ne plus représenter de danger dans quelques mois », explique Dr Bekkat Berkani, membre du Comité scientifique.

Des pays comme le Maroc et la Tunisie qui connaissent des situations plus graves d’un point de vue sanitaire ont pu maintenir une certaine activité du transport aérien. L’ouverture en continu est d’ailleurs l’une des revendications de la diaspora qui a interpellé les autorités ces derniers jours à ce sujet.

Le bon fonctionnement du nouveau protocole sanitaire annoncé par le ministre de la Santé devrait convaincre les autorités de maintenir les vols de façon continue et en finir avec les opérations de rapatriement périodiques qui provoquent parfois des tensions dans les aéroports étrangers donnant une mauvaise image de tout un pays.

Air Algérie : revoir le système de vente des billets

Ce point nous ramène à parler du côté organisationnel. En décidant une ouverture dans la durée, les autorités pourraient autoriser Air Algérie à vendre des billets en aller-retour ce qui ferait baisser les prix.

La vente des billets doit également se faire de manière classique sans passer par les services consulaires. Air Algérie dispose des structures nécessaires à l’étranger pour organiser la vente de ses billets.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus