1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Vols Air Algérie : il faudra s’armer de patience à l’aéroport
Air Algérie

Vols Air Algérie : il faudra s’armer de patience à l’aéroport

Les vols internationaux de la compagnie Air Algérie vont reprendre le 1er juin prochain. La reprise va concerner, dans un premier temps, trois aéroports algériens (Alger, Oran et Constantine) à raison de « cinq vols par jour », selon le communiqué du conseil des ministres.

Pour l’heure, on ignore les aéroports de provenance des vols. Le programme est en cours de finalisation, en coordination avec le comité scientifique qui aura son mot à dire concernant les pays d’où partiront les vols et le protocole sanitaire qui sera appliqué à chaque pays.

Hier, le Haut conseil de sécurité (HCS) a étudié la question. Les voyageurs devront remplir certaines « conditions ». Ces conditions n’ont pas été précisées. Les détails de la reprise des vols devraient être annoncés d’ici le début de la semaine prochaine. On saura notamment qui pourra rentrer en Algérie.

Un protocole sanitaire très strict

Ce qui est certain, en revanche, c’est qu’un nouveau protocole sanitaire sera mis en place dès le 1er juin. Et il est strict.

Le voyageur devra présenter un test PCR négatif datant de moins de 36 heures avant le départ. Sans ce test, l’embarquement lui sera refusé. Certains spécialistes appellent à agréer des laboratoires à l’étranger pour effectuer ces tests, afin de limiter les fraudes aux tests négatifs.

Une fois arrivé en Algérie, le voyageur subira un nouveau test antigénique à l’aéroport. Un contrôle sanitaire qui viendra s’ajouter aux autres contrôles prévus à l’aéroport : la Police de l’air et des frontières (PAF) et les Douanes. Ces derniers vont vérifier l’identité du passager, ses documents de voyage (autorisation de sortie et d’entrée éventuellement, si elles sont maintenus), son test PCR négatif…

Le temps d’attente aux guichets de la PAF va s’allonger

En temps normal, avant la crise sanitaire, les aéroports algériens n’avaient pas la réputation d’être les plus fluides au monde. Bien au contraire : le temps d’attente aux guichets de la PAF sont souvent très longs pour vérifier uniquement les passeports. Avec les nouveaux documents à vérifier, les temps d’attente vont clairement s’allonger.

Une fois qu’il aura passé les contrôles policier et douanier, le voyageur devra se rendre dans un laboratoire pour effectuer un test antigénique.

Là, c’est une nouvelle procédure qui commence : remplir une fiche de renseignement, effectuer le test et attendre le résultat. Le passager ne pourra pas quitter l’aéroport avant l’obtention du résultat car de ce dernier dépendra la suite. S’il est négatif, le voyageur pourra sortir. Si le résultat est positif, il sera placé en isolement.

Contrôles sanitaires, test antigénique…

Le test antigénique se déroule sous la forme d’un prélèvement nasopharyngé (écouvillon dans le nez). En théorie, le résultat est obtenu en 30 minutes, mais la durée réelle dépendra de la capacité mise en place par les laboratoires dans les aéroports et du nombre de passagers.

Air Algérie compte dans sa flotte huit appareils gros porteurs de type A 330 – 200, qui peuvent accueillir 262 passagers. Ils seront sans doute utilisés pour les vols à compter du 1er juin. Avec au moins 262 voyageurs à tester par jour, l’attente risque d’être très longue.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus