1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Sécurité des avions Air Algérie : un organisme public pointé du doigt
Air Algérie

Sécurité des avions Air Algérie : un organisme public pointé du doigt

Dans le dernier classement « Airline Ratings », Air Algérie figure dans la liste des sept compagnies aériennes les moins sûres au monde. Ce classement est-il justifié ? Air Algérie est-elle une compagnie « très sûre », comme elle l’a affirmé en réaction au classement d’Airlines Ratings ?

Cette semaine, la question de la sécurité des avions d’Air Algérie est revenue au cœur de l’actualité après la diffusion de l’émission Crisis sur la chaîne privée Al Hayat TV. De graves accusations ont été lancées par l’animateur de l’émission contre Verital, organisme étatique de contrôle technique des moyens de transports aériens et maritimes en Algérie, mais également contre Air Algérie.

Selon Al Hayat TV, Verital aurait failli à sa mission de contrôle des avions de la compagnie nationale Air Algérie. L’animateur de l’émission, qui se présente comme expert en aéronautique, a révélé des anomalies sur certains vols de la compagnie nationale Air Algérie.

Articles en Relation

Verital et Air Algérie accusées de négligence

Il a évoqué le cas d’un avion qui aurait effectué récemment un vol sans le certificat de navigabilité qui devait être délivré par Verital et avec un équipage composé de deux membres, un commandant de bord et un copilote, âgés de plus de 60 ans. Ce qui est interdit par le règlement international, selon l’animateur.

Concrètement, la vie des passagers qui étaient à bord de l’avion en question a été mise en danger à cause des négligences constatées et le non-respect de la réglementation.

L’émission de chaîne Al Hayat TV a également mis en doute l’intégrité des experts de Verital. Ses experts auraient bénéficié d’avantages en contrepartie de facilitations de survol et de dérogation à l’application stricte des conditions de contrôle, selon la même source.

Face à ces affirmations, la direction de Verital a saisi l’autorité de régulation de l’audiovisuel (Arav). Hier, cette dernière a convoqué le directeur de la chaîne Al Hayat TV pour lui demander de fournir des explications.

Selon le communiqué de l’Arav, diffusé mercredi 13 janvier, le directeur d’Al Hayat TV a affirmé détenir des documents qui confortent les affirmations faites dans l’émission.

Pour l’Arav, seule la justice est en mesure de trancher.

Mauvaise gestion à Air Algérie

Lors de la même émission, il a également été question de négligences commises par Air Algérie, lors d’un vol de rapatriement depuis Washington sous le numéro de ligne AH2915 opéré par un Airbus A330-200 de la compagnie nationale.

Images à l’appui, on voit que le commandant de bord mentionne dans un message télex interne que le plan de vol n’avait pas été reçu par la tour de contrôle de l’aéroport de Washington. Résultat : l’avion serait resté trois heures sur le tarmac avec à son bord 229 passagers dont cinq bébés. Une situation qui a fait perdre beaucoup d’argent à la compagnie nationale.

Selon l’animateur de l’émission Crisis, Air Algérie doit payer des frais de stationnement et des pénalités pour chaque passagers et chaque minute passée sur le tarmac faute d’avoir envoyé le plan de vol à la tour de contrôle au moment voulu.

Le non-respect du protocole sanitaire au sein des infrastructures de la compagnie nationale à l’aéroport Houari Boumediene d’Alger figurait également parmi les sujets traités ainsi que les mauvaises conditions de travail des techniciens de maintenance aérienne.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus