1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. TripAdvisor : un touriste risque deux ans de prison pour avoir critiqué un hôtel
Voyages et Tourisme

TripAdvisor : un touriste risque deux ans de prison pour avoir critiqué un hôtel

Dans certains pays, on ne peut pas écrire n’importe sur TripAdvisor. Ce touriste américain risque deux ans de prison pour avoir critiqué un hôtel en Thaïlande.

Le célèbre site de voyages TripAdvisor offre à ses lecteurs la possibilité de donner leur avis sur les lieux qu’ils visitent : hôtels, restaurants, cafés… Beaucoup de visiteurs du site se basent sur ces critiques pour faire leur choix quand ils voyagent ou sortent en ville.

Régulièrement, des établissements touristiques dénoncent des commentaires trop sévères, voire « infondés ». Certains vont plus loin en déposant plainte. Ainsi, un touriste américain encourt une peine de deux ans de prison en Thaïlande après avoir publié des critiques négatives d’un hôtel dans lequel il a séjourné sur TripAdvisor, rapporte, ce mardi 29 septembre, la chaîne BBC sur son site internet.

La procédure judiciaire a été enclenchée suite à un dépôt de l’hôtel en vertu des lois strictes contre la diffamation dans le pays. L’individu, qui travaille en Thaïlande, aurait publié plusieurs critiques dans lesquelles il a accusé le complexe hôtelier où il a résidé de pratiquer de « l’esclavage moderne ». L’hôtel Sea View Resort a cependant démenti les accusations, affirmant qu’elles étaient fausses et portaient atteinte à la réputation de l’hôtel.

« Le propriétaire a déposé une plainte selon laquelle le défendeur avait publié des avis injustes sur son hôtel sur le site web de TripAdvisor », a indiqué la police thaïlandaise dans une déclaration à la presse.

Bouteille d’alcool 

L’incident aurait apparemment été déclenché lorsque le touriste américain a souhaité ramener sa propre bouteille d’alcool en venant diner au restaurant. Un communiqué de l’hôtel a affirmé que l’individu a « provoqué un incident » et a refusé de payer des frais de bouchon qui ont finalement été annulés lorsque le gérant est intervenu.

Après avoir quitté l’hôtel, le ressortissant américain a publié plusieurs critiques négatives de l’établissement. Le dépôt de plainte de l’hôtel a entraîné une garde à vue de plusieurs nuits en prison avant que le touriste ne soit libéré sous caution. Dans sa plainte, l’hôtel affirme que les critiques étaient « fabriquées, récurrentes et malveillantes ».

Le ressortissant américain a quant à lui indiqué avoir été licencié de son emploi suite à cet incident et a fait part de son inquiétudes quant à la difficulté de trouver un emploi à l’avenir. S’il est condamné coupable, il risque jusqu’à deux ans de prison en vertu des lois anti-diffamation très strictes en vigueur en Thaïlande.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus