1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Vols : l’Algérie grande absente des réservations d’été en France
Air Algérie

Vols : l’Algérie grande absente des réservations d’été en France

Avant la crise sanitaire, l’Algérie figurait régulièrement dans le top 10 des destinations les plus recherchées notamment durant la saison estivale. Chaque semaine, il y avait 251 vols au départ des aéroports français vers l’Algérie, rappelle le journal Le Parisien.

Pourtant, l’Algérie n’est pas un pays « touristique ». Les conditions d’accès sont particulièrement difficiles pour les étrangers. Appliquant le principe de réciprocité, l’Algérie exige des visas de la majorité des pays, dont la France. Des visas parfois difficiles à obtenir.

L’essentiel des voyageurs est composé de membres de la diaspora algérienne qui partent passer les vacances au pays. « Chaque année, quelque 100 000 binationaux passent leurs vacances « au pays » », affirme Le Parisien. Les Algériens sont la première communauté d’origine étrangère en France. Il y a également les Algériens qui voyagent entre l’Algérie et la France, avec des visas.

Air Algérie : cinq vols quotidiens depuis la France

Depuis le début de la crise sanitaire, l’Algérie a opté pour la solution radicale : fermer ses frontières aux vols réguliers. Seuls des vols spéciaux sont autorisés au départ des aéroports algériens. Avec l’Hexagone, ils sont assurés par trois compagnies aériennes françaises : Air France, Transavia et ASL Airlines.

Dans le sens France – Algérie, les opérations de rapatriement ont toujours été confiées à Air Algérie. Les prochains vols, qui débuteront le 1er juin, seront également assurés par la compagnie aérienne nationale algérienne.

Dans une première étape, cinq vols quotidiens seront assurés depuis trois aéroports français (Paris, Marseille et Lyon) vers Alger, Oran et Constantine, a annoncé l’ambassadeur d’Algérie en France. Dans une seconde étape, d’autres vols pourraient être ajoutés au départ de Lille et Toulouse. Les aéroports d’Annaba et Tlemcen pourraient également accueillir des vols.

On se dirige donc vers des vols de rapatriement durant une bonne partie de l’été. Qu’en est-il de la réouverture des frontières et de la reprise des vols réguliers ? Pour l’heure, les autorités algériennes ne se prononcent pas. Tout dépendra de l’évolution de la situation sanitaire en Algérie, où l’opération de vaccination connait d’importants retards.

Réouverture des frontières algériennes

La reprise dépendra également de la gestion de la reprise partielle des vols à partir du 1er juin prochain. Si la situation sanitaire ne se dégrade pas, les autorités pourraient lâcher plus de lest et augmenter le nombre de vols. Dans le cas contraire, il n’est pas exclu que même l’opération de rapatriement soit suspendue comme cela a été le cas par le passé, notamment en mars dernier.

Du côté des voyagistes français, on est pessimiste concernant une éventuelle reprise des vols réguliers cet été. « En Algérie, l’ouverture des frontières semble loin », a expliqué Nicolas Henin, directeur général adjoint commercial et marketing de Transavia France, dans un entretien publié, le 7 mai dernier, par le média spécialisé L’Echo Touristique.

Un pessimisme qui se traduit dans les chiffres des réservations. Selon les derniers chiffres publiés par le voyagiste eDreams ODIGEO, l’Algérie est la grande absente des réservations de vols cet été au départ de la France.

« Quant à l’Algérie, à moins d’un miracle ou d’une accalmie du virus, il ne sera malheureusement pas possible de s’y rendre pour vos vacances d’été », résume le média Objeko en commentant les chiffres du voyagiste eDreams ODIGEO.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus