1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Voyage en Algérie : le casse-tête des retours en Europe
Voyages et Tourisme

Voyage en Algérie : le casse-tête des retours en Europe

De nombreux voyageurs algériens sont parvenus à acheter des billets pour se rendre en Algérie durant l’été. L’Algérie, qui a rouvert ses portes depuis le 1er juin, autorise à nouveau des vols vers les villes d’Alger, Oran et Constantine mais a restreint le nombre de liaisons.

Seulement 15 vols hebdomadaires au départ de l’Europe, la Turquie et la Tunisie sont autorisés à atterrir en Algérie, ce qui réduit drastiquement le nombre de vols. La plupart des voyageurs qui ont pu se procurer le précieux sésame ont souvent acheté des billets en aller simple en espérant trouver leur retour depuis l’Algérie.

La diaspora algérienne établie à l’étranger et principalement en Europe représente une grande partie des 22.000 arrivées depuis le 1er juin. Dans quelques semaines, on peut s’attendre à ce que beaucoup d’entre eux retournent dans leur pays de résidence.

Vols depuis l’Algérie : une forte demande cet été

Si les vols commerciaux ne sont pas maintenus à leur rythme actuel, trouver une place sera difficile. À partir du mois d’août, des milliers d’étudiants algériens nouvellement inscrits dans les universités françaises vont acheter leurs billets vers la France. La demande sera alors très forte.

Par ailleurs, l’arrivée de cette 3e vague pourrait changer la donne : les vols autorisés en départ depuis l’Algérie, les conditions de sortie de l’Algérie et d’entrée dans le pays de retour.

Comment revenir dans son pays de résidence après un séjour en Algérie ? Voici les conditions appliquées actuellement vers les quatre pays d’Europe.

Retour d’Algérie vers la France

Pour les résidents en France, le retour peut être assuré jusqu’au 31 juillet, puisqu’un programme de vol est déjà prévu jusqu’à cette date. Des vols en direction de Paris et Marseille sont assurés par Air Algérie, Air France, Transavia et ASL Airlines.

Il y a également des vols spéciaux assurés par ASL Airlines, Air France et Transavia. Ils sont commercialisés uniquement dans le sens Algérie/France.

L’Algérie fait partie de la liste orange dressée par la France. Elle réunit les pays dont l’incidence de covid-19 est importante mais maîtrisée.

Toutefois cela implique que les personnes revenant d’Algérie doivent présenter avant l’embarquement un test PCR négatif de moins de 72h ou un test antigénique de moins de 48h. Les personnes non vaccinées doivent s’engager à s’auto-isoler durant 7 jours à leur arrivée en France. Les personnes vaccinées – seuls les vaccins Pfizer, Moderna, Astrazeneca et Johnson & Johnson sont reconnus – sont dispensées de l’isolement. À l’arrivée à l’aéroport, la France peut également demander à effectuer un nouveau test antigénique.

Retour d’Algérie vers l’Espagne

De même que la France, un calendrier de vol pour la liaison Alger – Barcelone prévoit des trajets jusqu’à la fin du mois de juillet. Mais Air Algérie est la seule à assurer ces vols. Aucun vol spécial n’est programmé avec l’Espagne.

Les personnes résidant en Espagne ou ayant la nationalité espagnole peuvent revenir dans leur pays depuis l’Algérie. Les personnes complètement vaccinées depuis 14 jours, ne sont pas soumises à des restrictions. L’Espagne reconnaît les vaccins Pfizer, Moderna, Astrazeneca, Johnson & Johnson, le covidshield mais aussi le chinois sinovac.

Les personnes non vaccinées doivent présenter un test PCR négatif de moins de 72h ou une preuve de guérison du covid-19 d’au moins 6 semaines.

Retour d’Algérie vers l’Allemagne

Air Algérie et Lufthansa proposent des vols commerciaux vers Francfort dans le cadre de la réouverture des frontières, jusqu’à la fin du mois de juillet. Lufthsana propose également des vols spéciaux depuis Alger.

Pour rentrer en Allemagne, il faudra appliquer quasiment les mêmes règles que la plupart des pays européens. À savoir, présenter une preuve de vaccination totale effectuée 14 jours avant l’embarquement. L’Allemagne ne reconnaît que les vaccins autorisés par l’Agence Européenne des médicaments, donc le Pfizer, Moderna, Johnson & Johnson et enfin Astrazeneca.

Pour les non vaccinés, il sera demandé un test PCR ou antigénique de moins de 48h avant le départ du vol. Sans l’apport de ces preuves, les voyageurs venant d’Algérie devront s’isoler durant 10 jours.

Retour d’Algérie vers l’Italie

Pour un retour en Italie, deux vols par semaine sont proposés par Air Algérie et Alitalia pour se rendre à Rome. De même, rien n’indique que des vols seront reconduits au-delà du 31 juillet.

L’Italie accepte la venue des personnes résidentes italiennes ou ayant la nationalité d’un État européen. Elle exige pour un retour depuis l’Algérie la présentation d’un test PCR ou antigénique négatif de moins de 72h à l’embarquement. L’Italie demande également aux voyageurs un auto-isolement de 10 jours pour le retour depuis l’Algérie et d’effectuer un test antigénique à l’issue de cet isolement.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus