1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Voyage : le coup de gueule d’un député des Algériens de France
Voyages et Tourisme

Voyage : le coup de gueule d’un député des Algériens de France

La situation sanitaire liée au covid-19 en Algérie est stable. Mais, les retombées des mesures de restrictions imposées par la crise, notamment pour les voyageurs, restent en vigueur dans leur majorité.

En effet, l’épidémie du covid-19 semble faire partie du passé. Selon le dernier bilan, publié lundi 6 juin, l’Algérie a enregistré trois nouveaux cas confirmés, deux guérisons et aucun décès. Cette stabilité dure depuis plusieurs semaines.

Avec cette amélioration, rien ne justifie le maintien de certaines mesures imposées par la conjoncture pendant plus de deux ans. Pourtant, le voyage vers l’Algérie demeure toujours aussi difficile, et ce, à plusieurs niveaux.

À quelques jours du début de la saison estivale, le nouveau programme des vols, annoncé le 19 mai, n’est toujours pas mis en vente dans sa totalité, les prix des billets restent chers, plusieurs aéroports restent encore fermés aux vols internationaux, les frontières ne sont toujours pas totalement ouvertes…

Voyages : ènième rappel « des préoccupations urgentes de la communauté algérienne »

Selon les principaux intervenants, dont les députés des Algériens de l’étranger, il est plus qu’urgent de prendre en charge ces points, à moins d’une quelconque volonté, qui ne dit pas son nom, de maintenir le statu quo.

C’est ce qu’a souligné, ce mardi 7 juin, le député des Algériens de France, Abdelouahab Yagoubi, en énumérant les « principales préoccupations urgentes de la communauté nationale à l’étranger et de ce qu’elle attend du gouvernement » à l’approche de la saison estivale.

Dans un post publié sur sa page Facebook, l’élu réclame « l’ouverture immédiate » de la vente des billets des vols annoncés le 19 mai dernier dans le nouveau programme d’été. Le député appelle également à appliquer « la révision des prix comme annoncé par le Conseil des ministres ». Selon lui, les prix sont toujours exorbitants.

L’ouverture partielle des frontières demeure encore au cœur des critiques. Plusieurs aéroports sont toujours fermés aux vols internationaux. À ce propos, Yagoubi appelle à « programmer des vols vers les aéroports encore fermés à l’intérieur et vers ceux non desservis à l’extérieur ».

Billets des vols et traversées vers l’Algérie : Yagoubi dénonce une « rareté artificielle »

Dans le même sillage, le député des Algériens de France appelle à « garantir le droit constitutionnel à la libre circulation et le droit d’aller et venir des citoyens en ouvrant complètement les frontières terrestres avec la Tunisie ». Mais aussi à permettre aux Algériens de rentrer par voie terrestre via « la frontière algéro-tunisienne ».

Yagoubi rappelle aussi la nécessité d’ouvrir « des lignes maritimes depuis l’Espagne pour prendre en charge les centaines de milliers d’Algériens qui vivent dans le sud-ouest de la France ».

En effet, il explique que les Algériens qui vivent dans cette région, « dont la plupart sont originaires de l’ouest algérien » avaient l’habitude d’entrer au pays par l’Espagne. D’ailleurs, il estime qu’il est temps « d’intensifier le nombre de lignes maritimes et de vols ».

Une mesure qui devrait permettre de « réguler les prix et lutter contre le monopole » et de mettre fin à la rareté des billets, qui est, selon lui, une « rareté artificielle ».

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus