1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Aéroport de Roissy : les emballeurs à la sauvette pointés du doigt
Voyages et Tourisme

Aéroport de Roissy : les emballeurs à la sauvette pointés du doigt

Vous les avez certainement déjà croisés en attendant de faire enregistrer vos bagages à l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle. Ces « emballeurs clandestins » proposent, moyennant de l’argent liquide, de protéger vos valises avec du film plastique, concurrençant ainsi les sociétés agréées présentent à l’aéroport.

D’après le journal Le Parisien qui a mené l’enquête, ce business illicite crée beaucoup de tensions parmi le personnel de l’aéroport, car les sociétés d’emballage se voient voler leur clientèle sous leur nez.

Pire : des agressions ont eu lieu, une plainte a même déjà été déposée il y a quelques mois par un membre de l’entreprise en place à Roissy, victime de coups.

Une concurrence déloyale

Les tensions prennent des proportions de plus en plus alarmantes, comme en témoigne pour Le Parisien l’un des salariés d’une société d’emballage : « On a des accrochages de plus en plus réguliers avec eux. Parfois, ils nous provoquent en allant chercher des clients dans nos files. À cause de mes échanges vifs avec eux, j’ai peur que l’un d’eux me règle mon compte un soir lorsque je descends dans un parking. »

La présence des emballeurs clandestins est vécue comme une injustice car ils ne payent pas de charges pour travailler et leur présence dans les terminaux est non autorisée.

Sans parler du fait qu’ils pratiquent en toute impunité des prix cassés pour attirer les passagers, entre 8 et 10 euros par valise emballée, contre 13 à 18 euros chez les entreprises agréées.

Les salariés en pâtiraient donc bel et bien, car leur nombre de prestations est réduit et cela impacte leur paye. Mais les voyageurs seraient aussi « bernés » car le plastique proposé par les emballeurs à la sauvette ne serait qu’un vulgaire film alimentaire.

Emballeurs clandestins dans les aéroports : que fait la police ?

Interrogé par Le Parisien, un de ces travailleurs clandestins originaire du Bénin confirme être rarement inquiété par les forces de l’ordre. La Direction centrale de la police aux frontières, quant à elle, est au courant de leur présence fréquente mais affirme que des interpellations ont lieu régulièrement.

Le groupe de l’aéroport de Paris (ADP) explique de son côté ne pas être habilité aux arrestations car cela relève d’une autorité de l’état, cependant, un système de fléchage a été mis en place pour diriger les voyageurs vers les sociétés d’emballage agréées, rapporte Le Parisien.

Des mesures timides, qui laissent penser que les emballeurs clandestins ont encore de beaux jours devant eux.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus