1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Air Algérie : 3 raisons d’augmenter le nombre de vols
Air Algérie

Air Algérie : 3 raisons d’augmenter le nombre de vols

Depuis le 28 août dernier, l’Algérie autorise 64 vols internationaux par semaine, dont la moitié est assurée par Air Algérie. Sept pays sont desservis : la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, la Turquie, la Tunisie et la Russie.

Les compagnies aériennes de ces pays – sauf la Russie – opèrent également des vols commerciaux vers l’Algérie, selon le principe de réciprocité. Trois aéroports sont desservis en Algérie : Alger, Oran et Constantine.

Mais quinze jours après le lancement de ce nouveau programme, la pression a certes diminué sur les billets d’avion vers l’Algérie, avec plus de disponibilité. Mais les prix restent élevés et les aéroports desservis aussi bien en Algérie qu’à l’étranger sont peu nombreux.

Articles en Relation

Ce samedi 11 septembre, le député de l’émigration Abdelouahab Yagoubi a critiqué le gouvernement, appelant à rétablir le trafic aérien habituel. Le moment est en effet propice pour une telle décision. Voici trois arguments qui plaident en faveur d’une hausse importante des liaisons aériennes de la compagnie Air Algérie.

  1. Situation sanitaire en Algérie

C’est le principal argument en faveur d’une hausse du nombre de vols Air Algérie. Depuis plusieurs jours, la situation sanitaire connaît une nette amélioration en Algérie. Le nombre de contaminations a été divisé par 9 comparé au pic atteint en juillet dernier.

Articles en Relation

Ce vendredi, 285 nouveaux cas ont été enregistrés en 24 h. La pression sur les hôpitaux a également fortement baissé.

Par ailleurs, le protocole sanitaire mis en place depuis fin juillet (double test, au départ et à l’arrivée en Algérie) semble efficace. Les trois aéroports algériens peuvent accueillir plus de passagers et il y a sept aéroports internationaux en Algérie actuellement inutilisés. Ils attendent le feu vert pour accueillir des vols.

  1. Cherté des billets vers l’Algérie

C’est l’aspect qui suscite le plus de critiques parmi les Algériens de l’étranger. Pour voyager en Algérie, il faut casser sa tirelire, avec des billets en aller-simple à partir de 550 euros au départ de Paris, par exemple. Pour une famille avec enfants, c’est excessivement cher.

Augmenter le nombre de vols Air Algérie va impacter les prix des billets d’avion et permettre à davantage de personnes de voyager vers l’Algérie.

  1. Peu de destinations desservies en Algérie et à l’étranger

C’est le deuxième aspect qui suscite des critiques. En France, par exemple, sur les 24 vols Air Algérie par semaine, 23 sont opérés depuis Paris Orly et un seul au départ de Marseille. Quand on habite d’autres régions françaises, il faut se rendre à Paris pour pouvoir voyager en Algérie, ce qui allonge le voyage et augmente son coût.

Certaines régions du monde, comme le Canada et les pays du Golfe, ne sont pas desservies. En Afrique, seule la Tunisie est desservie, avec un vol hebdomadaire opéré par Air Algérie et un autre par Tunisair.

En Algérie, seuls les trois grands aéroports du pays (Alger, Oran et Constantine) accueillent des vols internationaux. Quand on habite à l’intérieur du pays ou au sud, il n’est pas facile de voyager.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus