1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Air Algérie : 5 raisons d’augmenter les vols avec la France
Air Algérie

Air Algérie : 5 raisons d’augmenter les vols avec la France

La réouverture partielle des frontières, en vigueur depuis le 1er juin, n’a pas vraiment profité à une large majorité des Algériens résidents à l’étranger.

Trouver des places sur les vols vers l’Algérie est toujours une mission difficile. Pour les chanceux qui en trouvent, il faut faire avec les prix excessivement élevés chez Air Algérie et les compagnies aériennes présentes sur le marché, notamment entre la France et l’Algérie.

Toute cette situation est due au nombre de vols très limité que les autorités maintiennent jusqu’à présent. Pourtant, sur le terrain, tout plaide en faveur de l’autorisation de plus de vols Air Algérie, particulièrement avec la France où la demande est la plus forte. Voici cinq bonnes raisons de prendre une telle décision.

1- La situation sanitaire en Algérie. Avec un peu plus de 100 nouveaux cas quotidiens actuellement, on peut dire que l’Algérie bénéficie depuis plusieurs jours d’une situation sanitaire avantageuse. On est loin des bilans inquiétants enregistrés durant l’été. Le nombre de décès a sensiblement baissé. La tension est nettement moins forte sur les hôpitaux.

Dans des déclarations faites ce samedi à TSA, le membre du comité scientifique Mohamed Bekkat Berkani s’est montré favorable à l’augmentation des vols. « L’Algérie ne peut pas continuer à être isolée. Économiquement et socialement, ce n’est pas bon », a-t-il déclaré à ce sujet.

2- Les voyageurs algériens acceptés à l’étranger. Le Royaume-Uni a retiré l’Algérie de sa liste rouge mercredi dernier. Le Qatar l’a fait en fin de semaine. La France a fait de même ce samedi. D’autres pays pourraient bientôt leur emboîter le pas. Il s’agit là d’un obstacle important qui vient d’être éliminé.

Par ailleurs, dix pays de l’espace Schengen acceptent le vaccin Sinovac, utilisé en Algérie. La France a également annoncé qu’elle accepterait les voyageurs vaccinés au Sinovac à condition qu’ils aient reçu une troisième dose d’un vaccin à ARN messager avant leur départ.

3- Réduire les prix des billets d’avion. On ne le dira jamais assez : seule une augmentation significative du nombre de vols fera en sorte que les compagnies aériennes baissent leurs prix vers l’Algérie. 64 vols par semaine (dont 48 avec la France), correspondent à moins d’une journée normale entre la France et l’Algérie durant la période d’avant la crise. Les compagnies aériennes font face à une très forte demande et sont certaines de vendre tous les billets commercialisés, parfois en un temps record. C’est pour cela qu’elles se permettent de pratiquer de tels prix.

4- Ouvrir pour le maximum de personnes. Face au nombre limité des vols, une grande partie de la communauté algérienne à l’étranger n’a pas pu entrer en Algérie. Certains n’ont plus vu leurs proches depuis au moins deux ans.

Par ailleurs, le programme actuel de la compagnie Air Algérie est concentré sur la France et particulièrement sur Paris. La communauté en France attend du nouveau depuis d’autres villes comme Lyon, Lille, Bordeaux, Toulouse…

5- Une bouffée d’oxygène pour Air Algérie. La compagnie aérienne nationale qui vit une asphyxie financière n’attend qu’un geste des autorités pour reprendre de manière plus élargie ses vols à l’international. Les 32 vols opérés actuellement par Air Algérie ne représentent que 7 % de son programme habituel. Pour équilibrer ses finances, le pavillon national a besoin d’au moins 50 % de son programme d’avant la crise sanitaire.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus