1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Algérie Ferries, Air Algérie : les instructions de Tebboune
Air Algérie

Algérie Ferries, Air Algérie : les instructions de Tebboune

Le secteur du transport aérien et maritime en Algérie a connu un été mouvementé. Le retour en force des voyageurs et la forte demande sur les vols et les traversées maritimes vers l’Algérie n’ont pas été sans incidence sur les deux compagnies nationales de transport.

La reprise du trafic aérien et maritime est également intervenue sur le rythme de scandales auprès des deux compagnies nationales, Air Algérie et Algérie Ferries. D’ailleurs, plusieurs responsables ont été sanctionnés, limogés et même traduits devant la justice.

Air Algérie : le renforcement de la flotte se précise

Pendant ce temps-là, les voyageurs algériens, parmi notamment les membres de la diaspora, ont vécu des conditions de voyages très difficiles, causées par le manque d’organisation, une offre insuffisante et des prix très élevés.

Pourtant, les plus hautes autorités du pays n’ont cessé, depuis la reprise du trafic aérien et maritime, de donner des instructions visant à améliorer les conditions de voyage des membres de la diaspora. Dans la foulée, Air Algérie et Algérie Ferries ont été dotées de nouveaux dirigeants.

Dans le cas d’Air Algérie, l’une des premières missions confiées au nouveau PDG, Yacine Benslimane, était de renforcer la flotte du pavillon national par l’acquisition de nouveaux appareils.

« Nous avons demandé au nouveau PDG d’Air Algérie de commencer les contacts auprès des constructeurs afin d’acquérir quinze nouveaux avions », a déclaré l’ancien ministre des Transports, Abdellah Moundji en juin dernier. À ce jour, ce dossier n’a connu aucune évolution.

Air Algérie : vers la mise en exploitation des avions privés confisqués par la justice

Près de trois mois après, la question est revenue sur la table du gouvernement et a été abordée lors du dernier Conseil des ministres, tenu hier dimanche 11 septembre sous la présidence du chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune.

D’ailleurs, il ne s’agit plus que de l’acquisition de nouveaux avions et de bateaux pour le renforcement des flottes des deux compagnies nationales. En effet, des instructions ont été données pour la mobilisation des avions et navires confisqués dans le cadre des affaires de corruption traitées par la justice algérienne.

À l’issue de la réunion du Conseil des ministres, le président Tebboune a donné des orientations dans ce sens au nouveau ministre des Transports fraîchement nommé, Kamal Beldjoud.

Il s’agit, selon le communiqué ayant sanctionné la réunion, de « la mise en exploitation, dans les plus brefs délais, des avions privés confisqués sur décision de justice, dans le cadre des affaires de corruption, sous la tutelle des entreprises nationales spécialisées, dans le cadre de l’intérêt général ». Il s’agit d’avions privés qui appartenaient à des oligarques algériens condamnés dans le cadre des affaires de corruption.

Air Algérie / Algérie Ferries : Tebboune veut accélérer le renforcement des flottes

De plus, Tebboune a ordonné l’accélération des opérations de renforcement des flottes d’Air Algérie et de l’ENTMV-Algérie Ferries.  « L’acquisition, dans les meilleurs délais, d’avions et de navires en renfort des lignes aériennes et maritimes, d’Algérie vers les destinations internationales », lit-on encore dans le communiqué relayé par APS.

L’autre instruction du chef de l’État à ce propos concerne l’ouverture du secteur aérien et maritime au privé. En effet, Tebboune a ordonné « le traitement définitif des dossiers déposés pour l’ouverture de compagnies privées de transport aérien et maritime, répondant aux standards internationaux ».

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus