1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Air Algérie, Royal Air Maroc, Tunisair : caisses vides et plaintes en France
Air Algérie

Air Algérie, Royal Air Maroc, Tunisair : caisses vides et plaintes en France

La crise du Covid-19 a fortement affecté les compagnies aériennes du monde entier : chute du trafic, faillites, suppressions de postes, etc. Parmi celles qui en souffrent le plus en ce moment, les compagnies du Maghreb.

Air Algérie, Royal Air Maroc et Tunisair sont confrontées à des difficultés inédites qui menacent leur existence.

Les caisses sont complètement vides

Bien qu’elle ait mis en place les reprises des vols spéciaux dès le 15 juillet dernier et un plan de licenciement, la Royal Air Maroc (RAM) subit d’importantes difficultés financières.

Ses pertes pourraient s’élever à 3,5 milliards de dirhams (soit 345 millions d’euros) pour l’année 2020 d’après les estimations des médias marocains.

L’État et le Fonds Hassan II, ses principaux actionnaires, ont décidé d’augmenter son capital de 3,4 milliards de dirhams (environ 315 millions d’euros) afin de lui permettre de reprendre les vols lorsque cela sera possible.

De son côté, Air Algérie est aussi en grande difficulté financière en raison de la fermeture totale des frontières du pays depuis le mois de mars. Les pertes devraient atteindre 35 milliards de dinars (272 millions de dollars) cette année, selon les estimations du gouvernement.

Les négociations entre la direction d’Air Algérie et les syndicats de la compagnie en vue d’une baisse des salaires n’avancent pas et les perspectives d’une reprise des vols s’éloignent avec la deuxième vague de Covid-19 qui touche le Maghreb et l’Europe.

Pour ne rien arranger, le gouvernement est en train de mettre en place un plan de développement du secteur des transports, ce qui pourrait faire perdre le monopole du trafic aérien en Algérie à la compagnie.

La situation financière de Tunisair n’est guère meilleure, même si la Tunisie a ouvert ses frontières aux touristes dès le 27 juin dernier. La compagnie publique vient de publier des résultats en forte baisse. Au troisième trimestre de l’année 2020, les revenus ont baissé de 67% et le nombre de passagers transporté a chuté de 74%.

Des critiques et des plaintes en France

Pour ne rien arranger à leur situation, les trois compagnies sont critiquées en Europe, notamment en France, leur principal marché, à cause de leur politique en matière de remboursement des billets.

En raison des vols annulés à cause du Covid-19, des millions de voyageurs ont demandé le remboursement de leurs billets. Mais des compagnies aériennes rechignent à le faire, notamment Air Algérie, Royal Air Maroc et Tunisair qui sont assignées en justice en France par l’association de défense des consommateurs « UFC-Que Choisir ».

D’après un dirigeant du vendeur de billets Bourse Des Vols, « la situation des passagers du Maghreb est tout à fait désolante. Les compagnies aériennes d’Afrique du Nord, en effet, sont celles qui remboursent le moins bien leurs clients de tout le bassin méditerranéen ».

De plus, le syndicat Edv incite les agences de voyages qui réclament des remboursements à traîner en justice les compagnies du Maghreb. Cela ne devrait sûrement pas arranger leurs difficultés financières.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus